Je sors de mon (long) sommeil parce que je suis éblouie . Oui ,éblouie par une , non, deux mezzos . Bon surtout par l’une d’entre elles mais comme je suis un peu chauvine et que , surtout, la France n’a pas trop de belles voix lyriques et encore moins de mezzos,il me faut partager cette découverte. 

Je vais tout de même commencer par cette Américaine Joyce DiDonato Joyce DiDonato née en 1969. Débuts en 1998/1999 , belcantiste et Mozartienne. D’accord, elle n’est pas nouvelle dans le milieu mais je la découvre et je suis éblouie. Tout est précis, techniquement parfait,la voix parfaitement homogène et superbe,souple. 

Je vous mets deux vidéos .La première , si vous avez le temps car l’air de La donna del Lago de Rossini est relativement long mais qu’est ce que c’est beau! 

[youtube]http://youtu.be/NKyJQLPQwlE[/youtube]

et la deuxième , air hyper connu du Barbier de Seville « une voce poco fa », revu et corrigé avec une agilité déconcertante et une intelligence musicale aiguisée

[youtube]http://youtu.be/3damaS03KgY[/youtube]

 

 

crebassa Marianne Crébessa ma deuxième découverte, elle, est Française donc et toute jeunette! Pensez donc, 25 ans! Mais écoutez la!! Voix ample au timbre somptueux. Tout un avenir !! 1 vidéo , deux airs: « J’ai perdu mon Eurydice » de Gluck et « Una voce poco fa » de Rossini.Oui,redite mais ainsi vous pourrez comparer..

Deux mezzos superbes, choisissez( si c’est possible)

[youtube]http://youtu.be/zE3itZ6eZnI[/youtube]