C’est en allant sur le blog d’Hélène, que j’ai eu connaissance de la fondation GAMS dont j’ignorais tout jusqu’à aujourd’hui . C’est une fondation qui lutte contre l’excision , le mariage forcé et toutes formes de violence faites aux femmes. J’avais évoqué le problème de l’excision après avoir vu le film Fleur du désert. Des blogueurs et des « youtubeurs » ont décidé de l’aider et de fabriquer un agenda vendu 10 euros: 4 reversés à l’association et le reste destiné à le fabriquer et l’éditer

agenda

Si vous ne voulez pas acheter l’agenda  , vous pouvez .faire un DON (clic!) de 4 euros ou 10 ou 20 ou ce que vous voulez. Tout est expliqué sur le site. Un bon geste en cette fin d’année?  

Je transfère de mon ancien blog l’article que j’avais fait après avoir vu ce film…Histoire de se dire qu’il y a encore beaucoup à faire et qu’une journée dans l’année est presque insultante….

 

film-fleur-du-desert-waris-dirieIssue d’une famille de nomades somaliens, Waris connaît une enfance rude mais heureuse car entourée des siens. Mais quand son père décide de la marier à l’âge de 13 ans, Waris prend la fuite. Traversant le désert au péril de sa vie, elle atteint la ville de Mogadiscio et retrouve sa grand-mère. Cette dernière lui fait quitter le pays en lui trouvant un poste de « bonne à tout faire » à l’ambassade de Somalie à Londres. Waris y travaille pendant 6 ans, telle une esclave, totalement recluse et coupée du monde extérieur.
Quand la guerre civile éclate en Somalie, l’ambassade ferme. Waris se retrouve livrée à elle-même dans les rues de Londres, ne sachant pas un mot d’anglais. C’est alors qu’elle rencontre Marilyn avec qui elle se lie d’amitié. Cette jeune femme, délurée et originale, l’héberge et l’aide à trouver un emploi.
Travaillant dans un fast food, Waris est remarquée par un célèbre photographe de mode. Grâce à lui, elle rejoint une agence de mannequins. Malgré de nombreuses péripéties, elle devient rapidement l’un des plus grands top model international…

 

Ce film pourrait sembler etre une bluette sans aucun interet si ce n’etait tiré du livre éponyme de Waris Dirie qui raconte son histoire incroyable et est la 1ère femme à avoir parlé à l’ONU de cette pratique ancestrale qui fait des ravages chez les femmes: l’excision.
cette pratique consiste à enlever le clitoris,les petites et grandes levres du sexe et ensuite recoudre à l’aide d’aiguilles d’acacia …pour ne laisser qu’un trou de la grosseur d’une tête d’allumette…Quand la jeune fille est en âge de se marier (pas toujours avec son consentement…) le mari coupe avec un couteau ou un scalpel ….Désolée pour ces détails ….

Le film raconte avec beaucoup de pudeur toute quête désespérée de cette enfant qui, si elle n’a pas pu échapper à l’excision, a décidé de s’enfuir à l’annonce de son mariage à l’âge de 13 ans.
Les images dans cette traversée du désert sont à la fois magnifiques, point de vue paysage,et terribles car on imagine bien les peurs ,la faim,la soif et les douleurs de cette enfant jusqu’à ce qu’elle puisse arriver à Mogadiscio pour y retrouver sa grand mère qui fait tout ce qu’elle peut pour elle…
C’est ainsi qu’elle se retrouve à Londres  chez sa tante mariée à l’ambassadeur de Somalie..mais considerée comme bonne à tout faire…Elle n’apprendra l’anglais que derriere la porte du salon quand la famille regarde le jeu télévisé ce qui fait que la 1ère phrase qu’elle dira d’ailleurs à celle qui deviendra par la suite sa meilleure amie c’est : »aujourd’hui c’est votre jour de chance »  un peu comme nous c’est » my tailor is rich ».
Ensuite c’est un enchainement qui fera qu’elle deviendra top model .Et elle se servira de sa célébrité pour dénoncer cette pratique « qui n’est pas dans le Coran » dira t elle dans son discours à l’ONU .En 2007, Waris Dirie a été récompensée pour son travail humanitaire, en recevant le titre de Chevalier de la Légion d’honneur.
Comme c’est une histoire vraie j’ai beaucoup de mal à parler du film en tant que tel.
La jeune femme qui tient le rôle de Waris (qui signifie « fleur du désert) est elle même mannequin et ma foi se révele comme étant une bonne comédienne.De plus elle est superbe ce qui ne gâte rien …même si j’ai été horrifiée par sa maigreur(juste une petite parenthese)
Mais, car il y a un mais, allez y si vous êtes en pleine forme…car c’est un film qui vous secoue de partout .Là, vous êtes réellement confrontées à toutes ces souffrances qu’on ne peut qu’imaginer,nous femmes occidentales.Dites vous que 6000 fillettes en Afrique ,en Europe et aux USA sont excisées tous les jours malgré toute les luttes engagees sous l’impulsion de Waris Dirie.
Vous sortez de ce film l’estomac en charpie,les intestins noués et les yeux rouges.Dans la salle ,à certains moments il n’y avait que des pleurs….malgré (ou grâce à)la sobriété des propos .
C’est un appel à l’aide car le combat est loin d’être terminé!

[youtube width= »640″ height= »480″]http://youtu.be/WiDaRKrITEY[/youtube]