Cette fois, c’est grâce à Amaryllis que j’ai découvert cette vidéo. Claudio Abbado dirigeait alors le Requiem de Mozart au festival de Lucerne en 2102. Par trois fois, son interprétation a fait que le public est resté tétanisé par l’émotion avant de se réveiller progressivement et finir par faire une standing ovation à l’orchestre, aux chœurs et aux solistes sans oublier, bien évidemment, Claudio Abbado 

En regardant le visage amaigri de ce grand chef, je me suis demandé si, à son  dernier moment, le Requiem ne lui avait pas apporté un peu d’apaisement….

[youtube]http://youtu.be/WLP6kqcmPRI[/youtube]