a-printemps-des-poc3a8tes-2015-17c3a8me-c3a9dition-affiche-officielle1

 

C’est vraiment par hasard, parce que je suis « légèrement » déconnectée de la blogosphère et des événements littéraires que je viens d’apprendre , par l’intermédiaire du blog d’Asphodèle , que le thème du Printemps des poètes était cette année l’insurrection. Hasard du calendrier? Rien n’est plus approprié comme thème que celui ci au moment des élections , dangereuses pour la Démocratie.

Alors je sors de mon apathie pour participer à ce moment de littérature et d’histoire, de rappel de certains évènements. Asphodèle a choisi un poète cher à mon coeur alors je ne vais pas la copier. 😆 J’ai pensé rapidement non à la France ( et pourtant, il y aurait tellement à diffuser!) mais à l’Espagne et au franquisme.

C’est Rafael Alberti qui servira mon propos, lui qui  a rejoint l’Alliance des intellectuels anti fascistes, aux cotés, entre autre, de Pablo Neruda. Il écrit  ce poème A galopar,qui deviendra un des hymnes des Républicains 

Je vous mets les deux textes, espagnol et traduction française mais écoutez Paco Ibanez

 

[youtube]https://youtu.be/8Ga2iCDtEvQ[/youtube]

 

A galopar

Las tierras, las tierras, las tierras de España,
las grandes, las solas, desiertas llanuras.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
al sol y a la luna.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

A corazón suenan, resuenan, resuenan
las tierras de España, en las herraduras.
Galopa, jinete del pueblo,
caballo cuatralbo,
caballo de espuma.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

Nadie, nadie, nadie, que enfrente no hay nadie ;
que es nadie la muerte si va en tu montura.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
que la tierra es tuya.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

 

Au grand galop

 

Galope cheval balzan
Cavalier du peuple
Sous le soleil et la lune

Refrain : au galop, au grand galop
Jusqu’à les ensevelir dans la mer

Tel un cœur qui cogne, sonnent et résonnent
Les terres d’Espagne sous tes quatre fers
Galope cavalier du peuple
O cheval balzan
O cheval d’écume

Refrain

Personne, personne, en face personne
La mort n’est personne chevauchant avec toi
Galope, cheval balzan
Cavalier du peuple
Car la terre est tienne

Soyons unis! Arrêtons de haïr l’Autre au nom de je ne sais quelle cause. Ecoutons, réécoutons

 

[youtube]http://youtu.be/M3fpCztWWug[/youtube]

Notre filleule nous a fait ce beau cadeau, tout en finesse….Pas besoin de connaitre l’Anglais pour comprendre, il suffit se regarder avec son coeur…Je suis le lapin et mon Baloo est ..l’ours!! What else?  😆

 

[youtube]http://youtu.be/XqWig2WARb0[/youtube] 

Ce pourrait être en hommage aux plaines champenoises mais non, c’est en relation avec le poème de Verlaine , mis à l’honneur chez Asphodèle et chez moi. Lointain rapport, je le sais bien mais tant pis…… . J’aime les choeurs de l’armée rouge , j’en ai encore des frissons en repensant au concert auquel j’ai assisté dans ma jeunesse quand ils sont venus près d’ Autun. 

Les choeurs de l’armée rouge sont mixtes depuis et je trouve qu’ils ont perdu quelque chose en faisant cela.De la puissance peut être, je ne sais l’analyser. Pas très féministe, sans doute ,de dire cela, mais j’assume!  🙂

 

[youtube]http://youtu.be/BvtbVaRzMGo[/youtube]

 

Et si les paroles guerrières vous gênent , écoutez …..

 

[youtube]http://youtu.be/10UA7QvTgZU[/youtube]

 

 

 

 

 

Je disais ici ou là que je n’aime pas le métal, trop violent pour ma petite nature.C’était sans compter sur une copinaute qui me nargue avec des livres et qui là, a réussi le tour de passe passe de me faire écouter jusqu’au bout, bouche bée, scotchée comme diraient les jeunes, ce groupe de métal allemand. Est ce que tu connais, Leo

van canto 1 batteur et 5 chanteurs, 2 qui chantent  tandis que les trois autres assurent la partie guitare et basse. Lisez bien!! Ils sont a capella  , aucun instrument donc si ce n’est deux cordes vocales.(enfin 10 cordes)  C’est bluffant!!

Les sons guitare et basse sont aidés par les micros et les amplificateurs.

Le clip découvert chez Martine donc est de toute beauté, allez faire un tour vous ne serez pas déçus.

J’ai choisi cette vidéo là. Chanson pour le 1er anniversaire d’ un jeu en ligne Runes of magic dont l’un des chanteurs du groupe est fan

 

[youtube]http://youtu.be/0P2_aDJSORg[/youtube]

 

Torn between the world
I divine the meaning
Thought I fought with my fair-minded heart
I am weak and torn apart
I feel the magic running through my veins
A prophecy is fulfilled these days

[Chorus:]

In Taborea
I follow my heart just to find a new hero
Nothing I want more
Than to be where I belong

Homeless I have been
Still you know where you are from
As I stopped wondering
I finally stood my ground
The world is gathering
The light is ready to shine on
I will shine on
The prophecy is fulfilled today

[Chorus]

[Chorus 2x]

To be where I belong
To be where I belong

 

Influence celtique? 

 

[youtube]http://youtu.be/a3hy8xktC8I[/youtube]


The Voice hier soir, la demi finale…

Mon chouchou….Nuno Resende.  Parcours sans faute, il se révèle de semaine en semaine

[vimeo width= »640″ height= »488″]http://vimeo.com/65975603[/vimeo]

Mais il y a aussi , pour moi, deux autres talents, différents certes mais qui ont un sacré potentiel.

Olympe.. Malheureusement vous ne le verrez pas mais …écoutez le…N’est il pas un magnifique interprète d’une chanson aussi difficile

[youtube width= »640″ height= »480″]http://youtu.be/3dGBl-bunDI[/youtube] 

et puis Yoann Freget…Pas moyen de le trouver en dehors de TF1 Replay 

Je vous laisse le découvrir ICI

La petite Loïs n’a pas beaucoup de chance entre ces trois voix….

Qu’en pensez vous? 

 

 

The Voice hier soir, la demi finale…

Mon chouchou….Nuno Resende.  Parcours sans faute, il se révèle de semaine en semaine

[vimeo width= »640″ height= »488″]http://vimeo.com/65975603[/vimeo]

Mais il y a aussi , pour moi, deux autres talents, différents certes mais qui ont un sacré potentiel.

Olympe.. Malheureusement vous ne le verrez pas mais …écoutez le…N’est il pas un magnifique interprète d’une chanson aussi difficile

[youtube width= »640″ height= »480″]http://youtu.be/3dGBl-bunDI[/youtube] 

et puis Yoann Freget…Pas moyen de le trouver en dehors de TF1 Replay 

Je vous laisse le découvrir ICI

La petite Loïs n’a pas beaucoup de chance entre ces trois voix….

Qu’en pensez vous? 

 

 

C’est avec un « léger » contretemps que je fais l’article demandé par Jacques pour la communauté Musique à coeur …….ouvert 

Votre découverte musicale

Une seule découverte, défi pour moi.Dans quel domaine? Variété ou classique? Dans ma jeunesse ou maintenant? Il va bien falloir que je tranche ….

Si Les Poppys , Hugues Aufray, Claude François ont été les piliers de mon enfance (ainsi que Brel, Brassens, Ferrat, Réggiani and co..) Mozart, Verdi ,Puccini et tutti quanti ceux de mon debut de vie adulte jusqu’à maintenant….il y a eu quand même quelqu’un qui m’a touchée, émue, parlé et c’est bien la seule chose de formidable que m’a transmise ma prof d’Espagnol…

Je vous en ai déjà parlé c’est Paco Ibanez

Votre découverte musicale

Je commence par A galopar, poème de Rafael Alberti engagé dans le camp Républicain pendant la guerre civile Ce poème est devenu l’Hymne des Républicains.

A galopar

Las tierras, las tierras, las tierras de España,
las grandes, las solas, desiertas llanuras.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
al sol y a la luna.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

A corazón suenan, resuenan, resuenan
las tierras de España, en las herraduras.
Galopa, jinete del pueblo,
caballo cuatralbo,
caballo de espuma.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

Nadie, nadie, nadie, que enfrente no hay nadie ;
que es nadie la muerte si va en tu montura.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
que la tierra es tuya.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

 

TRADUCTION 

 

Au grand galop

Les terres, les terres, les terres d’Espagne
Les grandes, immenses, désertes étendues
Galope cheval balzan
Cavalier du peuple
Sous le soleil et la lune

Refrain : au galop, au grand galop
Jusqu’à les ensevelir dans la mer

Tel un cœur qui cogne, sonnent et résonnent
Les terres d’Espagne sous tes quatre fers
Galope cavalier du peuple
O cheval balzan
O cheval d’écume

Refrain

Personne, personne, en face personne
La mort n’est personne chevauchant avec toi
Galope, cheval balzan
Cavalier du peuple
Car la terre est tienne

Refrain

 [youtube]http://youtu.be/7T-QiqaNfk4[/youtube]

Oui, je sais , une seule vidéo….Eh bien…Choisissez… 🙂

Como tu

[youtube]http://youtu.be/Wj3iPcIr9zo[/youtube]

Comme Toi

Ainsi est ma vie, mon amour,

De pierre, comme toi

Comme toi Petite pierre, comme toi

Pierre légère, comme toi

Comme toi

Je chante que tu roules, comme toi

Sur les trottoirs, comme toi

Comme toi

Humble caillou, comme toi,

Des routes, comme toi

Comme toi

Petite pierre, comme toi

Comme toi

Humble caillou, comme toi,

Comme toi

Car, les jours de tempête,

comme toi,

Tu t’enfonces dans la terre, comme toi

Comme toi

Et après tu scintilles, comme toi,

Sous les sabots, sous les roues,

comme toi

Comme toi

Petite pierre, comme toi

Comme toi, humble caillou

Comme toi Comme toi

Car tu n’es pas faite pour être pierre, comme toi

Ni pierre d’un parvis, comme toi

Ni pierre d’un palais

Ni pierre d’une église

Ni pierre d’un palais de justice

Comme toi

Comme toi

Pierre aventurière, comme toi,

Car peut-être tu es faite, comme toi

Comme toi, juste pour une fronde

Comme toi

Petite pierre, comme toi

Comme toi

 

Une dernière…Mais entendre cette magnifique chanson chantée….par le public….Emotion….

[youtube]http://youtu.be/QxeFEBSAOUs[/youtube]

Andaluces de Jaen 

Dites moi du fond du cœur : Qui a fait naitre l’olivier ? O Andalous de Jaen, O Andalous de Jaen Ce ne fut pas le néant, Ni l’argent, ni le Seigneur, Mais la terre silencieuse, Le travail et la sueur, Avec l’aide de l’eau pure Et des planètes du ciel Ils ont donné à eux trois La beauté des troncs tordus O Andalous de Jaen Dites, Andalous de Jaen, Altiers ramasseurs d’olives Dites moi du fond du cœur, A qui sont ces oliviers ? O Andalous de Jaen, O Andalous de Jaen Combien de siècles d’olives Attachés là pieds et mains De l’aurore au clair de lune Pèsent leur poids sur vos reins, Jaen, dresse ton courage Sur tes grands rochers de lune, Tu ne vas pas être esclave Avec tous tes oliviers ! O Andalous de Jaen Dites Andalous de Jaen, Altiers ramasseurs d’olives, Dites moi du fond du cœur, A qui sont ces oliviers ? O Andalous de Jaen, O Andalous de Jaen

C’est avec un « léger » contretemps que je fais l’article demandé par Jacques pour la communauté Musique à coeur …….ouvert 

Votre découverte musicale

Une seule découverte, défi pour moi.Dans quel domaine? Variété ou classique? Dans ma jeunesse ou maintenant? Il va bien falloir que je tranche ….

Si Les Poppys , Hugues Aufray, Claude François ont été les piliers de mon enfance (ainsi que Brel, Brassens, Ferrat, Réggiani and co..) Mozart, Verdi ,Puccini et tutti quanti ceux de mon debut de vie adulte jusqu’à maintenant….il y a eu quand même quelqu’un qui m’a touchée, émue, parlé et c’est bien la seule chose de formidable que m’a transmise ma prof d’Espagnol…

Je vous en ai déjà parlé c’est Paco Ibanez

Votre découverte musicale

Je commence par A galopar, poème de Rafael Alberti engagé dans le camp Républicain pendant la guerre civile Ce poème est devenu l’Hymne des Républicains.

A galopar

Las tierras, las tierras, las tierras de España,
las grandes, las solas, desiertas llanuras.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
al sol y a la luna.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

A corazón suenan, resuenan, resuenan
las tierras de España, en las herraduras.
Galopa, jinete del pueblo,
caballo cuatralbo,
caballo de espuma.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

Nadie, nadie, nadie, que enfrente no hay nadie ;
que es nadie la muerte si va en tu montura.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
que la tierra es tuya.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

 

TRADUCTION 

 

Au grand galop

Les terres, les terres, les terres d’Espagne
Les grandes, immenses, désertes étendues
Galope cheval balzan
Cavalier du peuple
Sous le soleil et la lune

Refrain : au galop, au grand galop
Jusqu’à les ensevelir dans la mer

Tel un cœur qui cogne, sonnent et résonnent
Les terres d’Espagne sous tes quatre fers
Galope cavalier du peuple
O cheval balzan
O cheval d’écume

Refrain

Personne, personne, en face personne
La mort n’est personne chevauchant avec toi
Galope, cheval balzan
Cavalier du peuple
Car la terre est tienne

Refrain

 [youtube]http://youtu.be/7T-QiqaNfk4[/youtube]

Oui, je sais , une seule vidéo….Eh bien…Choisissez… 🙂

Como tu

[youtube]http://youtu.be/Wj3iPcIr9zo[/youtube]

Comme Toi

Ainsi est ma vie, mon amour,

De pierre, comme toi

Comme toi Petite pierre, comme toi

Pierre légère, comme toi

Comme toi

Je chante que tu roules, comme toi

Sur les trottoirs, comme toi

Comme toi

Humble caillou, comme toi,

Des routes, comme toi

Comme toi

Petite pierre, comme toi

Comme toi

Humble caillou, comme toi,

Comme toi

Car, les jours de tempête,

comme toi,

Tu t’enfonces dans la terre, comme toi

Comme toi

Et après tu scintilles, comme toi,

Sous les sabots, sous les roues,

comme toi

Comme toi

Petite pierre, comme toi

Comme toi, humble caillou

Comme toi Comme toi

Car tu n’es pas faite pour être pierre, comme toi

Ni pierre d’un parvis, comme toi

Ni pierre d’un palais

Ni pierre d’une église

Ni pierre d’un palais de justice

Comme toi

Comme toi

Pierre aventurière, comme toi,

Car peut-être tu es faite, comme toi

Comme toi, juste pour une fronde

Comme toi

Petite pierre, comme toi

Comme toi

 

Une dernière…Mais entendre cette magnifique chanson chantée….par le public….Emotion….

[youtube]http://youtu.be/QxeFEBSAOUs[/youtube]

Andaluces de Jaen 

Dites moi du fond du cœur : Qui a fait naitre l’olivier ? O Andalous de Jaen, O Andalous de Jaen Ce ne fut pas le néant, Ni l’argent, ni le Seigneur, Mais la terre silencieuse, Le travail et la sueur, Avec l’aide de l’eau pure Et des planètes du ciel Ils ont donné à eux trois La beauté des troncs tordus O Andalous de Jaen Dites, Andalous de Jaen, Altiers ramasseurs d’olives Dites moi du fond du cœur, A qui sont ces oliviers ? O Andalous de Jaen, O Andalous de Jaen Combien de siècles d’olives Attachés là pieds et mains De l’aurore au clair de lune Pèsent leur poids sur vos reins, Jaen, dresse ton courage Sur tes grands rochers de lune, Tu ne vas pas être esclave Avec tous tes oliviers ! O Andalous de Jaen Dites Andalous de Jaen, Altiers ramasseurs d’olives, Dites moi du fond du cœur, A qui sont ces oliviers ? O Andalous de Jaen, O Andalous de Jaen