a-printemps-des-poc3a8tes-2015-17c3a8me-c3a9dition-affiche-officielle1

 

C’est vraiment par hasard, parce que je suis « légèrement » déconnectée de la blogosphère et des événements littéraires que je viens d’apprendre , par l’intermédiaire du blog d’Asphodèle , que le thème du Printemps des poètes était cette année l’insurrection. Hasard du calendrier? Rien n’est plus approprié comme thème que celui ci au moment des élections , dangereuses pour la Démocratie.

Alors je sors de mon apathie pour participer à ce moment de littérature et d’histoire, de rappel de certains évènements. Asphodèle a choisi un poète cher à mon coeur alors je ne vais pas la copier. 😆 J’ai pensé rapidement non à la France ( et pourtant, il y aurait tellement à diffuser!) mais à l’Espagne et au franquisme.

C’est Rafael Alberti qui servira mon propos, lui qui  a rejoint l’Alliance des intellectuels anti fascistes, aux cotés, entre autre, de Pablo Neruda. Il écrit  ce poème A galopar,qui deviendra un des hymnes des Républicains 

Je vous mets les deux textes, espagnol et traduction française mais écoutez Paco Ibanez

 

[youtube]https://youtu.be/8Ga2iCDtEvQ[/youtube]

 

A galopar

Las tierras, las tierras, las tierras de España,
las grandes, las solas, desiertas llanuras.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
al sol y a la luna.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

A corazón suenan, resuenan, resuenan
las tierras de España, en las herraduras.
Galopa, jinete del pueblo,
caballo cuatralbo,
caballo de espuma.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

Nadie, nadie, nadie, que enfrente no hay nadie ;
que es nadie la muerte si va en tu montura.
Galopa, caballo cuatralbo,
jinete del pueblo,
que la tierra es tuya.

¡A galopar,
a galopar,
hasta enterrarlos en el mar !

 

Au grand galop

 

Galope cheval balzan
Cavalier du peuple
Sous le soleil et la lune

Refrain : au galop, au grand galop
Jusqu’à les ensevelir dans la mer

Tel un cœur qui cogne, sonnent et résonnent
Les terres d’Espagne sous tes quatre fers
Galope cavalier du peuple
O cheval balzan
O cheval d’écume

Refrain

Personne, personne, en face personne
La mort n’est personne chevauchant avec toi
Galope, cheval balzan
Cavalier du peuple
Car la terre est tienne

9 commentaires

  1. Je ne sais pas mais je trouve que les messages passent mieux en chanson……….Bises

  2. Comme tu le dis : dangereuses pour la démocratie. Les politiques sont plus bornés que les ânes. Il parait qu’il faut positiver. Alors si nous nous mettons tous ensemble pour le faire, peut-être que …

  3. chemin-je-t-aime

    Et le thème de printemps chez moi était « le voyage » !

    Ce poème me parle beaucoup et j’aime infiniment ces mots « cavalier du peuple » .

    J’ai fait une grande partie de l’Espagne à pied et la porte dans mon coeur !!!
    BISOU : sabine.

  4. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…Insurrection…quel excellent thème du moment…remarque je dis ça, mais en fait l’insurrection a toujours, de tous temps, ses moments…
    L’Espagne, Franco, ceux qui ont fuit, ceux qui sont morts, ceux qui ont combattu, ceux qui ont disparu…cette folie, encore et toujours, comme partout…je me dis vraiment que l’homme n’a rien à faire avec la paix…c’est à se demander pourquoi ce mot existe dans le dictionnaire puisqu’il ne sert jamais 🙁
    J’ai lu tes commentaires sur mes articles et je voulais juste te dire que je suis une fan de Charlie Hebdo. Ils provoquent, font des dessins qui me font rire, ont des propos qui dérangent…sont souvent dans l’excès, mais qu’importe, je les aime…J’aime leur côté qui dérange, qui chatouille.
    Oui, en ce moment c’est pas le top chez eux (cause fric). Le jour de l’attentat, j’ai vraiment été touché, descendu…et j’avais fait un article posant cette question « même s’ils survivent, resteront-ils encore Charlie ? » et ma foi, je vois que ça tremble dans leurs locaux…ces histoires de fric qui ne devraient pas exister creusent des fossés 🙁
    Je suis abonnée et je ne retrouve pas trop ces éclats de rire que j’avais…mais comment pourraient-ils faire comme si de rien n’était, repartir comme avant…moi, je crois qu’il faut du temps, de l’énergie..puis cette peur que ça recommence, puis ce sentiment de survivant, pourquoi eux et pas lui…tout ça doit faire beaucoup beaucoup de dégâts que l’on retrouve dans leurs crayons, dans leurs stylos.
    J’espère qu’un jour…mais bon, j’arrête avec Charlie Hebdo, tu ne les aimes pas et moi, je te parle d’eux..ça ne se fait pas 🙁
    Allez, je file..Je te souhaite une très très bonne journée…et j’suis contente, le PS est en tête dans ma ville…bon, je suis en colère contre le PS mais je les préfère à UMP ou fn…je préfère les moins pires 🙂
    Allez, je pars, passe une très bonne journée

  5. Bonjour Lucine
    J’ai lu mais surtout écouté avec ce refrain repris en cœur … un message à chanter à tue-tête .
    Démocratie attention danger ! il te faut te réveiller des brumes se lèvent et obscurcissent l’horizon .
    J’avoue parfois j’en frissonne !!
    Belle page nécessaire .
    Bises
    Nadine

  6. Mais il y a toutes les copines par ici!!!
    Passions, passionnées, passionnantes….
    Bises

  7. Bonjour Lucine, ravie de faire votre connaissance. Et encore plus de lire ce magnifique chant et de comprendre l’espagnol … Je me suis régalée des mots dans les deux langues et je regretterais presque de ne jamais avoir appris à monter, pour éprouver cette liberté ! Sans négliger les symboles forts derrière le chant … Merci beaucoup et pour votre visite chez moi.

  8. PS : bien sûr je viens d’écouter Paco Ibanez aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.