J’ai loupé, il y a 15 jours, notre rendez vous et j’ai failli encore cette semaine….Pas très assidue ces temps ci dans la blogosphère ,vous pouvez le constater au nombre d’articles qui se retreint comme une peau de chagrin. 😕

 

En cette chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1 logo asphodele poesie jeudi un poème de circonstances car il fait beau et demain printemps

 

42Théodore de Banville

Te voilà, rire du Printemps !
Les thyrses des lilas fleurissent.
Les amantes qui te chérissent
Délivrent leurs cheveux flottants.

Sous les rayons d’or éclatants
Les anciens lierres se flétrissent.
Te voilà, rire du Printemps !
Les thyrses de lilas fleurissent.

Couchons-nous au bord des étangs,
Que nos maux amers se guérissent !
Mille espoirs fabuleux nourrissent
Nos coeurs gonflés et palpitants.
Te voilà, rire du Printemps !

 

 

Sur une musique de Reynaldo Hahn  .Les » rondels », cycle de mélodies édité en 1899, comportant des poèmes de Théodore de Banville et de Charles d’Orléans.

 

[youtube]http://youtu.be/SIJ92LkznBc[/youtube] 

 

 

             

mais aussi celui là , gorgé de vitalité , de gaité, oserais je ? de sensualité 

Elle frémit, la brise pure,
Dans ce beau jardin de féerie
Où le ruisseau jaseur murmure.
Le printemps affolé varie
Sa merveilleuse broderie,
L’eau chante sous les passerelles;
Tout tressaille dans la prairie
A la façon des tourterelles.

Les arbres dans l’allée obscure
Où babille la causerie
Laissent leur jeune chevelure
Flotter avec coquetterie.
C’est le temps où le ciel vous crie
D’oublier chagrins et querelles,
Et de vivre en galanterie
A la façon des tourterelles.

L’insecte court dans la verdure.
Le bois est plein de rêverie;
La nymphe a quitté sa ceinture,
Le sylphe avec idolâtrie
Baise la pelouse fleurie,
Les fleurs ont ouvert leurs ombrelles;
Enfants, il faut qu’on se marie
A la façon des tourterelles.

 

La colombe murmure et prie

Et chuchote sur les tourelles:
Mariez-vous, belle Marie,
A la façon des tourterelles.

.

pour le dico citation de Domi

Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Etre « de quelque chose », ça pose un homme, comme être « de Garenne », ça pose un lapin.  

Alphonse Allais 

comme  mars (5)

Mon Pilou, vieux pépère de 6 ans 1/2 , qui retrouve une jeunesse dans mon jardin pour le moment pas du tout jardin mais champ de foire! 

 

[youtube]http://youtu.be/0XTjMgU1nA8[/youtube]

Il y a deux ans environ je suis allée voir cette pièce de théâtre jouée par ces deux monstres sacrés, à mes yeux, que sont Niels Arestrup et André Dussolier. Moment extraordinaire , duel au sommet entre ces deux hommes , l’un qui doit détruire Paris sur ordre de Hitler (argh! Je me suis rappelée cette fameuse phrase » Carthago delenda est   » mais c’est une autre histoire  ;-)) et l’autre qui va faire appel à toute sa finesse de diplomate pour empêcher cette abomination. Cette pièce fait partie des spectacles qui vous nourrissent longtemps de par l’intensité de l’échange, les dialogues incisifs,le final sur le fil du rasoir,heureusement entrecoupés de paroles à l’humour acide prononcées avec délectation par André Dussolier, parfait dans son rôle d’ambassadeur de Suède, à l’élégance raffinée , opposé au général obstiné , soldat à la silhouette massive qu’est Niels Arestrup. 

 

[youtube]http://youtu.be/LuieFLeJZmw[/youtube]

 

Si je vous parle de cette pièce c’est qu’elle vient de faire l’objet d’un film avec dans les rôles principaux les mêmes qui m’ont enchantée quelques heures. Alors évidemment, les moyens ne seront pas les mêmes qu’au théâtre, le texte aura sans doute été modifié ainsi que des évènements mais je pense que c’est un film à voir , ne serait ce que pour connaitre cet homme,le consul suédois Nordling qui n’a eu qu’une nuit pour sauver notre Capitale et surtout ses habitants.

[youtube]http://youtu.be/gsjuAHz4yYc[/youtube]