Ce sera coup double encore une fois cette semaine .Je pourrai honorer mon rendez vous du jeudi chez chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1 logo asphodele poesie jeudi et participer au Friedrich_2bisbisbis

Théophile  Gautier a écrit un recueil de poésie appelé « La comédie de la mort » en 1838 .Six des poèmes ont été mis en musique par Hector Berlioz et publiés en 1841 sous le nom des « Nuits d’été » . 

D’abord composées avec piano pour ténor ou mezzo soprano, les mélodies furent orchestrées par le compositeur en 1856.

Le spectre de la rose, deuxième mélodie du cycle a la particularité d’employer une harpe pour évoquer » le léger parfum » (Ecoutez à partir de 4 mns 16 jusqu’à « paradis » , c’est fugace mais tellement délicat!)   Un ballet portant le même nom fut créé par Michel Fokine, chorégraphe et danseur Russe en 1911, sur la musique de l’invitation à la valse de Weber, orchestrée par Berlioz

 

 

14 Juillet 2013 (1) Le spectre de la rose

Soulève ta paupière close
Qu’effleure un songe virginal ;
Je suis le spectre d’une rose
Que tu portais hier au bal.
Tu me pris encore emperlée
Des pleurs d’argent de l’arrosoir,
Et parmi la fête étoilée
Tu me promenas tout le soir.

Ô toi qui de ma mort fus cause,
Sans que tu puisses le chasser
Toute la nuit mon spectre rose
A ton chevet viendra danser.
Mais ne crains rien, je ne réclame
Ni messe, ni De Profundis ;
Ce léger parfum est mon âme
Et j’arrive du paradis.

Mon destin fut digne d’envie :
Pour avoir un trépas si beau,
Plus d’un aurait donné sa vie,
Car j’ai ta gorge pour tombeau,
Et sur l’albâtre où je repose
Un poète avec un baiser
Ecrivit : Ci-gît une rose
Que tous les rois vont jalouser

 

J’ai cherché une interprétation de ce splendide poème et malgré mes recherches, seule Régine Crespin a , pour moi, le phrasé, l’articulation et le timbre nécessaires à restituer cette ambiance si particulière, servie de manière, ô combien, extraordinaire par Berlioz. Je constate d’ailleurs que le temps fait des ravages et le son de cette vidéo n’est pas excellent.  😥

[youtube]http://youtu.be/9RAorFJ6y4g[/youtube] 

Chez les hommes, José Van Dam  est à mon goût est un interprète formidable. Tout est à écouter mais si vous n’avez pas la patience, aller à 2 mns 08 

[youtube]http://youtu.be/6b4ccLMKUcQ[/youtube]

Fifi1R

Et maintenant place à la danse 

[youtube]http://youtu.be/DBm8Kcr9FrQ[/youtube]

 

Aujourd’hui, jour symbolique pour tous les amoureux dans le monde . Jusque là, je n’avais jamais parlé de ce jour sur mon blog et pour tout vous dire, j’avais plutot le coeur en berne..j’avais hâte que ce moment soit terminé, hâte de voir tous les messages guimauves qui dégoulinaient sur le Net. disparaitre et que les articles reviennent sur un terrain moins douloureux pour moi.

Je me doute que certains(es) se retrouveront en lisant ces quelques mots mais cette année, tout a changé depuis quelques temps et j’ai envie, besoin de partager ce sentiment « éternel » J’ai retrouvé celui que j’ai recherché tant de temps, celui que j’avais perdu il y a bien longtemps, faute à cette idiote de vie qui fait naître les gens trop tôt ou trop tard.Merci au Net,merci à Mark Zuckerberg , merci à la vie et merci à Toi….

Je ne peux que mettre cette chanson d’Edith Piaf car les paroles finales de la chanson ne peuvent que nous être destinées.Amour15

 

Mais toi, t’es le dernier,
Mais toi, t’es le premier !
Avant toi, ‘y avait rien,
Avec toi je suis bien !
C’est toi que je voulais,
C’est toi qu’il me fallait !
Toi qui j’aimerai toujours…
Ça sert à ça, l’amour !...

 

[youtube]http://youtu.be/ZtnTaUcMLjA[/youtube]

et puis celle là…………….

[youtube]http://youtu.be/3VSjGqq8Lz4[/youtube]

Et je pense aussi à ma puce qui fête pour la première fois ce jour, à son émotion quand elle a reçu ce matin  par transporteur un superbe bouquet .Mon coeur de maman n’a pas pu que fondre 

En hommage à cette actrice qui vient de disparaitre à l’age de 85 ans. On peut déplorer l’emploi d’enfant aussi jeune mais bon sang quel talent!

[youtube]http://youtu.be/dXJ-G_O4MX8[/youtube]

chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1 logo asphodele poesie jeudiÇa y est! Nous sommes de nouveau au rendez vous du jeudi ! Les beaux mots, les vers bien ciselés,les auteurs méconnus vont ressurgir et venir nous charmer, de blogs en blogs.

Cette fois j’ai pensé à nerval Gérard de Nerval et non! Pas à son El Desdichado mais à une allée du Luxembourg,  théâtre pour moi, d’un moment de bonheur.

 

Elle a passé, la jeune fille
Vive et preste comme un oiseau
À la main une fleur qui brille,
À la bouche un refrain nouveau.

C’est peut-être la seule au monde
Dont le coeur au mien répondrait,
Qui venant dans ma nuit profonde
D’un seul regard l’éclaircirait !

Mais non, – ma jeunesse est finie … 
Adieu, doux rayon qui m’as lui, –
Parfum, jeune fille, harmonie…
Le bonheur passait, – il a fui !

 

IMG_3196 - Copie

C’est aussi ma première participation au challenge Romantique de Claudia Lucia

 

Friedrich_2bisbisbis