yeruldelgger

Yeruldelgger, quel drôle de nom! Ian Manook, quelle peut bien être la nationalité de cet écrivain qui signe là son premier roman policier? Réponse 1) C’est un nom Mongol.Réponse 2) Il est Français.Eh oui, Ian Manook se nomme en réalité Patrick Manoukian .

Tout ça pour vous dire que je me suis retrouvée embarquée très rapidement en Mongolie et c’est là une jolie surprise car il y a peu de thriller dont l’histoire se passe dans le pays de Gengis Khan.

Ian Manook nous entraîne dans une  histoire de flic élevé dans un temple bouddhiste , expert en arts martiaux, brisé par la mort de sa fille  5 ans auparavant, assassinée, et sans que le coupable ait pu être appréhendé., commissaire aux méthodes pas très orthodoxes, c’est le moins que l’on puise dire.Un peu cliché c’est vrai mais l’auteur réussit à nous faire oublier ce petit bémol tant le personnage est attachant.Sombre mais attachant. Il a une autre fille, adolescente, en pleine révolte contre son père, manipulée par certains pour empêcher son père de trouver le fin mot de l’histoire, et une femme rendue folle par le décès de leur fille.

Je sens que je vous perds, là…Mais si je vous dis assassinat d’enfant , assassinat de prostituées mongoles,assassinat de trois chinois, policiers corrompus,pouvoir de l’argent, magouille financière ? Ou bien, une légiste, Solongo , amoureuse de Yeruldelgger , Oyun ,jeune  policière adjointe du commissaire, au tempérament bien trempé, ce qui lui servira bien à un certain moment de l’intrigue, Gantulga ,un jeune gamin des rues très débrouillard et qui s’attache à Oyun ,ce qui, là aussi, lui sera utile?

Des néos nazis, qui ne savent pas ce qu’est un Juif mais qui sont contre par principe, abêtis par l’alcool qui noie ce qui leur sert de cerveau et dévoués à la cause de certains hommes puissants qui s’en servent pour leurs sales besognes ?.

Toujours pas? Alors partez quand même , le temps de ce livre, pour Oulan Bator, ville moderne où les immeubles en verre côtoient les yourtes qui poussent à ses portes , où les souterrains dans lesquels passent les tuyaux de chauffage  abritent une population plus que pauvre qui se presse là pour tenter de ne pas succomber aux terribles hivers.Vous découvrirez aussi les semi nomades,ceux qui résistent à la modernité avec leurs traditions, vous partirez dans les steppes où la faune et la flore seront évoquées de bien belle manière, vous aurez même  quelques notions de cuisine mongole , Yuruldelgger est très gourmand 🙂 Petite incursion géopolitique démontrant que la Mongolie a souffert de l’occupation russe et est en proie à toutes les cupidités des pays voisins comme la Chine tout en étant attirée par l’Occident (la référence au flic des » Experts » est aussi étonnante que savoureuse) 

Bref vous passerez un excellent moment de lecture,à l’histoire menée tambour battant, quelques descriptions un peu sanglantes des crimes certes mais pas trop tout de même,la violence faite aux femmes montrée d’explicites manieres,un peu dure mais qui doit malheureusement coller à la réalité. Les personnages sont déjà façonnés de belle façon et , cerise sur le gateau, une suite nous attend. Vivement qu’elle paraisse!

Merci à Babelio et à sa Masse critique de m’avoir fait découvrir ce policier d’un pays lointain et quelque peu mythique.

30 commentaires

  1. Manoukian c’est un nom qui vient d’Arménie

  2. Manoukian c’est un nom qui vient d’Arménie

  3. Tu me tentes !

    D’autant que la situation actuelle de la Mongolie est passionnante à étudier (mais j’ai pas le temps) et que ce que tu évoques (les yourtes autour d’Oulan Bator, la résistance de certains nomades, etc.) est très vrai.
    (Il y a eu une émission de « En terre étrangère » – je ne suis plus sûr du titre, l’émission de Frédéric Lopez – qui l’évoquait très bien.)

  4. tu me donnes très envie d’aller l’acheter
    merci de cette si bonne présentation
    j’espère que tu vas bien, tu ne m’a pas écris d email depuis ton déménagement, si tu trouves quelques minutes ça me ferai plaisir
    gros bisous
    patricia

  5. tu me donnes très envie d’aller l’acheter
    merci de cette si bonne présentation
    j’espère que tu vas bien, tu ne m’a pas écris d email depuis ton déménagement, si tu trouves quelques minutes ça me ferai plaisir
    gros bisous
    patricia

  6. Mmmm ca fait bien envie tout ça ! Et hop, ur la liste !!! bisous du soir

  7. Quelle découverte !
    Absolument tout me charme dans cette chronique.
    L’histoire, le pays, la cuisine, l’enquête …
    Je note avec beaucoup de plaisir ,
    Merci mon amie !

  8. Oui, Manoukian c’est d’origine arménienne, et d’ailleurs j’introduirai deux personnages d’origine arménienne dans les prochaines aventures de Yeruldelgger, même si, bien sûr, vous y retrouverez tous les personnages du premier bouquin ( sauf ceux qui sont morts, évidemment. Quoi que…). Que dire par contre de Pyrausta. Pourquoi ce nom de papillon? Quoi qu’il en soit, merci pour cette élogieuse (et contagieuse, si j’en crois les commentaires) critique. Je vous renvoie à ma page Facebook si vous voulez plus d’infos sur Yeruldelgger et moi, et je ne manquerai pas de vous ajouter à la liste des « ils aiment Yeruldelgger, alors forcément Ian Manook les aime! »
    Bonne journée à vous et à tous les papillons de votre blogosphère.
    Ian Manook

    • J’attends avec une grande impatience votre deuxieme roman , surtout depuis que vous avez dit: « sauf ceux qui sont morts, évidemment. Quoi que… ». 🙂 Le « quoi que » …m’intrigue…
      Pourquoi ce nom de papillon? C’est toute une histoire, l’histoire d’un envol laborieux…
      Normal, agréable et facile de faire une critique élogieuse quand le roman est bon. Et les conséquences en découlent naturellement.
      Je me suis inscrite sur votre page FB bien sur!
      Merci de votre gentil passage

  9. Ça y est : vous êtes sur ma page Facebook sous le titre : « Les papillons aussi aiment… »

  10. Ça y est : vous êtes sur ma page Facebook sous le titre : « Les papillons aussi aiment… »

  11. J’ai adoré également, comme rarement un polar dernièrement. j’ai émis quelques bémols sur les mêmes clichés que toi, mais pareil, je trouve que ian Manook nous les fait oublier très vite. Un excellent roman et j’attends la suite de pied ferme !

  12. Kikou

    Au sujet de ton article sur les morts du 1er et 2 novembre je suis de ton avis. Mais je pense que chacun de nous garde au plus profond de son cœur le souvenir d’un être aimé, et ceci chaque jour de sa vie dans certaines circonstances.
    Alors comme ça tu es d’Autun, le Morvan est une très belle région. Je vais y traîner mes guêtres depuis des années, je crois que la première fois que j’y suis allé je devais avoir dans les 7 ans, et je retourne là bas régulièrement, j’aime trop !

    Merci de ton passage sur mon blog

    Je te souhaite une belle journée.

    Porte toi bien
    @lain

    • Bien sur qu’on garde au fond de nous nos disparus! Faut il 1 ou 2 jours par an pour y penser?
      Eh oui! Autun est ma ville natale.Belle région c’est certain,et la Bourgogne nous reserve de bonnes surprises pour les papilles..
      Bon dimanche

  13. Tu as un don pour trouver des livres..Rire. Moi je prends dans les bibliothèques où je me rend des ouvrages. Parfois c’est de l’excellent à mes yeux, d’autrefois, je pense que j’aurais pu faire mieux..Rire!

    Mais il est vrai que tu me tentes avec ton ouvrage je vais voir si ma bibliothèque l’a acheté et sinon j’influencerais le comité de lecture.

    Bisous et belle jiournée

    EvaJoe

    • C’est le pur hasard qui a fait que ce livre a atterri chez moi.Merci à Babelio et aux Editions Albin Michel…;)
      As tu regardé si ta bibliothèque l’a en rayon? Ça m’étonnerait, remarque..
      Bisous EvaJoe

  14. Tu as un don pour trouver des livres..Rire. Moi je prends dans les bibliothèques où je me rend des ouvrages. Parfois c’est de l’excellent à mes yeux, d’autrefois, je pense que j’aurais pu faire mieux..Rire!

    Mais il est vrai que tu me tentes avec ton ouvrage je vais voir si ma bibliothèque l’a acheté et sinon j’influencerais le comité de lecture.

    Bisous et belle jiournée

    EvaJoe

  15. Wouaw! Ton compte-rendu donne vraiment envie de découvrir ce roman.
    Merci Lucine
    😉

  16. Florence – Testé pour vous
    Bonjour…c’est marrant que je retrouve ce livre ici..Je viens de le finir. J’ai bien aimé même si parfois je le trouvais un peu longuet. J’aime beaucoup les paysages, les traditions qui y sont décrits. Je ne connaissais pas du tout et ma foi, j’ai bien aimé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.