A une vingtaine de kilomètres de Reims , se trouve dans la forêt domaniale de Verzy, petite commune champenoise, un endroit extrêmement rare consacré à la protection et la reproduction des Faux.Que sont ils? Des hêtres (le Fau, en ancien français, désigne le hêtre (d’où les Faux),  issu lui même du latin fagus  .Le mot « hêtre », lui,est d’origine germanique, des hêtres tortillards.

Si en Allemagne, en Suède, au Danemark ils ne sont pas nombreux, ce n’est pas le cas pour ceux de du site de Verzy qui en compte 800 environ, depuis que des protections sous forme de barrière en bois ont été installées de manière à ce que les visiteurs qui viennent  les admirer ne piétinent pas leurs racines.

Mais pourquoi sont ils admirables ? Ce sont leurs troncs et leurs branches  tordus , torturés, qui donnent une forme particulière, des branches qui s’inclinent jusqu’au sol et font que ces arbres forment des sortes d’igloos, leur feuilles ,l’été, s’étalant sur la terre. 

A l’heure actuelle, on ne sait toujours pas d’où provient ce phénomène

Je tâcherai cet hiver de retourner là bas afin de mieux vous montrer l' »ossature » de ces arbres particuliers. En tout cas, ce fut une balade enchanteresse , à l’ombre car ce jour là le soleil plombait..pour une fois.

Si vous désirez mieux regarder une photo , il vous suffit de passer votre souris dessus. le défilement cessera alors

41 commentaires

  1. Coucou

    J ‘y suis allée l’an passé en juillet. De mon ordinateur je mettrais une photo là je suis sur mon smartphone. C’est superbe aussi bien les arbres que le lieu. Tu es Champenoise? Et bien je commence à connaître ta belle Région.

    A plus tard et bisous d ‘EvaJoe.

  2. Coucou

    J ‘y suis allée l’an passé en juillet. De mon ordinateur je mettrais une photo là je suis sur mon smartphone. C’est superbe aussi bien les arbres que le lieu. Tu es Champenoise? Et bien je commence à connaître ta belle Région.

    A plus tard et bisous d ‘EvaJoe.

  3. Une remarque d’ordre écologique (au vrai sens du terme) :

    C’est une forme de stratégie de la part du hêtre cette méthode. D’une manière générale, les hêtres (on dit aussi « fayards » autre mot qui vient de fagus) ont un feuillage très dense qui bloque la lumière du soleil et empêche quoi que ce soit de pousser à leur pied : pas de concurrence.
    Ceux-là ont poussé la vacherie encore plus loin ! Ces ‘igloos’ sont un bon moyen de ne pas avoir le moindre brin d’herbe pour venir pomper l’eau et les nutriments du sol.

    • Fayard oui Fayet aussi qui est le nom d’un de mes profs de français.
      Il faut que tu rationnalises tout! pfffffffffff. Laisse moi rêver, imaginer qu’ils sont les refuges de petits êtres de la forêt ou qu’un vilain sorcier a jeté un sort et a transformé ainsi des valeureux chevaliers…..

  4. Coucou Pyrausta ; j’y suis passée à Verzy en revenant de mon escapade champenoise , mais comme il y avait du brouillard et une fine pluie, on ne voyait pas grand chose .

    Je compte retourner par là , je ne sais pas encore quand , et y ferai plus attention ; je garde ton lien .

    Gros bisous et bonne journée.

    Francine.

  5. Et bien, j’en apprend des choses.

  6. Et bien, j’en apprend des choses.

  7. Merci pour tous ces renseignements !!
    Bises

  8. Merci d’avoir poussé la porte. Mes photos n’étaient vraiment pas bonnes, le flash dans une église sombre écrase tout.

    Le site du sculpteur est lui, par contre, infiniment plus beau. On y voit ce chemin de croix correctement photographié, à côté d’autres oeuvres.

    En ce qui concerne les hêtres de Verzy, comme aussi ceux d’autres emplacements, on pense aujourd’hui que c’est une mutation que les a rendus tortueux, sans en connaitre la raison.

    Plaise au ciel qu’aucune mutation similaire ne s’attaque à l’espèce humaine !! Tu nous vois avec des membres aussi déformés !!! Si nous étions au 1er avril, je te recommanderai de ne pas mâcher une feuille quand tu vas leur rendre visite !!!

    Merci pour cette note rafraichissante pour un grillon habitant sur le versa

  9. Merci d’avoir poussé la porte. Mes photos n’étaient vraiment pas bonnes, le flash dans une église sombre écrase tout.

    Le site du sculpteur est lui, par contre, infiniment plus beau. On y voit ce chemin de croix correctement photographié, à côté d’autres oeuvres.

    En ce qui concerne les hêtres de Verzy, comme aussi ceux d’autres emplacements, on pense aujourd’hui que c’est une mutation que les a rendus tortueux, sans en connaitre la raison.

    Plaise au ciel qu’aucune mutation similaire ne s’attaque à l’espèce humaine !! Tu nous vois avec des membres aussi déformés !!! Si nous étions au 1er avril, je te recommanderai de ne pas mâcher une feuille quand tu vas leur rendre visite !!!

    Merci pour cette note rafraichissante pour un grillon habitant sur le versa

  10. versant sud du Ventoux, actuellement asséché par un chergui saharien.

    Christian

  11. versant sud du Ventoux, actuellement asséché par un chergui saharien.

    Christian

  12. tu m’apprends qq chose aujourd’hui

  13. C’est ce que j’aime sur les blogs: on apprend toujours.

  14. des photos un peu saturées mais un texte détaillé qui nous en apprend beaucoup sur ces arbres, merci du partage !

  15. J’allais justement te parler de mon nom d’épouse , Fayet , mon mari qui était professeur de Français me demande si par hasard tu ne serais pas une de ses élèves ( il exerçait en Moselle )
    Bises

  16. Mes Faux de Verzy je vais essayer de mettre une de mes photos.

    BisousC:UsersEvaJoeDesktopphotosChampagne 2012100_2821.JPG

  17. Je ne connaissais pas du tout… Merci pour cette découverte Pyrausta.
    Passe une douce journée.

  18. C’est une des curiosités de la région.
    Bonne journée Quichottine

  19. Fayet, le Prof de Pyrausta, donc votre Papa à tous. Je vais compléter votre information. Dans ma montagne Bourbonnaise, ce qu’on appelle parfois Tortillards et, plus souvent, « YANS » ce sont des hêtres monstrueux mais pas naturels. Il y a même toute une allée de yans classée . Ils sont devenus comme ça à force de tortures qu’ils ont subies dès leur plus jeune âge. Et on les torture ainsi pour qu’ils servent de délimitation entre les parcelles de forêt. Il s ont vraiment une allure de gnomes !
    Par ailleurs FAGUS a une descendance très riche en France, selon les dialectes et certaines particularités Par exemple La Fayette descendait d’un homme dont la mère était une FAYET mais dont on ne connaissait pas le père : Même chose pour Lamartine ou les nombreux Alapetite. Il y a environ 1500 Fayet en France qui conquièrent petit à petit la république à partir du Cantal. Cordial salut au collègue et homonyme de Moselle. Mais suivant les provinces Fagus a donné Fau, Fay, .. En se référant à une forêt de hêtre plutôt qu’à un arbre, on a Faye, Lafaye et quand l’ancêtre habitait près d’un bosquet, on avait des Fayet ou des Faguet. Une très grosse bise à Pyrausta qui était une très bonne élève et je suis fier (sans modestie superflue de ce qu’elle écrit !

  20. Fayet, le Prof de Pyrausta, donc votre Papa à tous. Je vais compléter votre information. Dans ma montagne Bourbonnaise, ce qu’on appelle parfois Tortillards et, plus souvent, « YANS » ce sont des hêtres monstrueux mais pas naturels. Il y a même toute une allée de yans classée . Ils sont devenus comme ça à force de tortures qu’ils ont subies dès leur plus jeune âge. Et on les torture ainsi pour qu’ils servent de délimitation entre les parcelles de forêt. Il s ont vraiment une allure de gnomes !
    Par ailleurs FAGUS a une descendance très riche en France, selon les dialectes et certaines particularités Par exemple La Fayette descendait d’un homme dont la mère était une FAYET mais dont on ne connaissait pas le père : Même chose pour Lamartine ou les nombreux Alapetite. Il y a environ 1500 Fayet en France qui conquièrent petit à petit la république à partir du Cantal. Cordial salut au collègue et homonyme de Moselle. Mais suivant les provinces Fagus a donné Fau, Fay, .. En se référant à une forêt de hêtre plutôt qu’à un arbre, on a Faye, Lafaye et quand l’ancêtre habitait près d’un bosquet, on avait des Fayet ou des Faguet. Une très grosse bise à Pyrausta qui était une très bonne élève et je suis fier (sans modestie superflue de ce qu’elle écrit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.