Trop de bonheur n’est pas admissible ! Quelque part ,c’est dérangeant! Alors il y a toujours, à un endroit donné, du sable pour y mettre son grain et enrayer la roue de la vie…
C’est sous la forme d’une grenouille que se manifesta ce grain de sable…Depuis longtemps elle vivait à côté de sa chenille .. Car pour elle ,pas de doute ,c’était sa chenille! A elle,à elle toute seule! Que personne ne l’approche,que personne ne la touche!!!

Une grenouille amoureuse d’une chenille c’est impossible,elle le savait .Une chenille ,c’est fait pour s’envoler ,un jour,libre dans le ciel! Non? Un papillon ,c’est fait pour donner de la joie et du bonheur à ceux qui le regardent!! N’est ce pas? Une grenouille n’a aucune grâce,son coassement ne charme pas les oreilles,ses yeux globuleux ne peuvent etre langoureux.Quant à sa couleur, qui pourrait apprécier ce vert passe partout alors que le papillon en est paré de tellement éblouissantes? Elle n’avait aucun espoir d’être regardée et multipliait les lamentations ….
Un jour ,funeste comme il en existe peu,elle s’aperçut que sa chenille était tombée amoureuse de quelqu’un d’une autre espèce. Comment!!! Mais ce n’est pas possible!!! Pourquoi elle et pas moi???? .Alors son sang ne fit qu’un tour! Nuit et jour elle arpentait le jardin ,cassait les fleurs qui avaient le malheur d’être sur son passage ,détruisait avec fureur ce qui avait fait la beauté édénique de ce jardin. Sa rage ne connut plus de bornes quand elle s’aperçut que la Providence avait accédé au désir le plus fort des deux amoureux :Être ensemble dans leur chris-al’ide.

Elle invoqua alors toutes les puissances infernales qu’elle connaissait….. Une tempête , un ouragan ou encore un typhon s’éleva. Je ne sais lequel est le plus fort!!! Mélangez les trois, secouez bien et vous aurez une petite idée de ce qui se passa!
Le vent balaya tout sur son passage,faisant gémir les feuilles des arbres!Les magnifiques

fleurs qui avaient fait le bonheur de nos deux âmes sœurs furent arrachées,comme piétinées par un troupeau!Plus de cassissiers,plus de framboisiers!!! Les oiseaux s’enfuirent avec des cris stridents ! Finis les tourtereaux qui se bécotaient au sommet des arbres! Finies les mésanges qui voletaient dans cet Eden! Le soleil s’était caché ,le froid et l’obscurité régnaient en maitres….Les éclairs zébraient le ciel noir ! Le bruit et la fureur des éléments faisaient un concert diabolique au milieu duquel les hurlements de la grenouille en folie résonnaient!

 

Et notre chris-al’ide pendant ce temps?? Nul se savait où elle se trouvait! Dans une telle tourmente, pas moyen de la retrouver! Elle était sans aucun doute déchirée ,le papillon en devenir mort né….Comment ferait elle pour résister à tant de turbulences? Un petit cocon,c’est si fragile !Et bien plus encore un petit cocon au début de sa formation !!! L’espoir ne régnait plus guère dans le jardin….

De toute part s’élevèrent des supplications! Assez! Assez!! Assez de tourmente,d’eau ,de grêle ,d’éclairs et de tonnerre!! Assez!
Un conciliabule dut se tenir parmi les forces maléfiques car un calme ,très relatif cependant, s’établit. De temps en temps un roulement de tambour venait rappeler que l’enfer pouvait se déchainer de nouveau……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.