Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d’une maladie qu’aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l’a accompagnée chez l’un de ses confrères, elle disparaît. Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d’une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d’Anna a pour héroïne une fillette souffrant d’un mal étrange, qui s’évanouit sans laisser de traces… Le psychiatre n’a dès lors plus qu’un seul but, obsessionnel: connaître la suite de son histoire.

 

 

De S.FITZEK j’avais déjà lu NE LES CROIS PAS et c’était en fait son 2ème roman.Quand j’ai trouvé  THERAPIE  à la médiathèque j’ai évidemment sauté dessus.Et heureusement!!

 

Comment vous parler de ce thriller sans dévoiler les choses? Je ne veux pas faire référence à d’autres thrillers que celui ci m’a rappelés furieusement (bien que ce ne soit pas du plagiat..) sinon vous comprendriez tout de suite….

 

C’est l’histoire d’un psychiatre Viktor Larenz ,renommé, dont la fille de 12 ans ,Josy,disparait du jour au lendemain,comme volatilisée.

On le retrouve 4 ans plus tard sur un lit d’hôpital psychiatrique ,sanglé comme quelqu’un de dangereux,parce que son esprit a refusé cette disparition (on n’a pas retrouvé le corps de la fillette) ,ce qu’on peut bien comprendre….

Il parle à un jeune psychiatre Martin Roth(très important ça pour la suite),de ces 4 années pendant lesquelles il était sur une ile ,retiré du monde, sa femme ayant réussi à retrouver rapidement les forces suffisantes pour continuer son travail .

Il fait alors la connaissance d’une jeune écrivaine ,Anna ,qui affirme souffrir d’une maladie :Tous les personnages qu’elle invente deviennnent réels et elle désire etre soignée par lui….

J’insiste sur le mot maladie car il n’y a rien de surnaturel dans ce roman.Nous sommes parfaitement dans le réel et nous avons affaire à des malades mentaux.

 

Vous aurez compris  très vite que son dernier roman met en scène la fille de Viktor qui se laisse peu à peu convaincre de s’occuper de ce cas car il veut à toute force comprendre ce qui c’est passé,si sa fille est en vie ou non…L’espoir est encore chevillé au corps et au coeur….

Et c’est un cauchemar qui commence alors pour le psychiatre….Les évènements s’enchainent à très grande vitesse ,vous êtes littéralement accrochés à votre livre car vous voulez connaitre la fin .Aucun temps mort ,fascination extreme au contraire…Et quand les dernières pages sont lues vous êtes tiraillés par un sentiment à la fois de tristesse et de satisfaction….

 

C’est vraiment un excellent écrivain Allemand que ce Sebastien Fitzek! Il frappe très fort,vous emmene avec lui,ne vous lache pas une seconde,parseme de petits mots ou petites phrases des indices que vous lisez sans vraiment comprendre et quand enfin ils sont assemblés à la manière d’un puzzle pour comprenez que  vous avez été menés en bateau….Tout ce qu’on aime dans ce genre de livre,non?

Et oui certains d’entre vous ont reconnu notre lieu de vacances :Annecy et son lac,ses montagnes ,sa vieille ville aux rues quasi moyennageuses ,grouillantes de monde,candidate aux Jeux Olymiques de 2018. . Comme je ne suis pas fute-fute,je n’ai pas fait attention à cet  évènements majeur (petit jeu de mot…Nul je sais mais je ne peux pas m’en empecher….)

 

de la région:La Fete du lac ,1h15 de feux d’artifice (moi qui adore cela!!) sur cette étendue d’eau….(Cette année ,le thème en était :la 150 ème année du rattachement de la Savoie à la France) et qui a eu lieu le 7 Août…jour de notre retour!!!!! Je me serais

 

Mais heureusement le site de la ville a eu la bonne idée de mettre quelques moments ..Régalez vous!

 

 

Petit hic:l’hôtel! M’y étant prise un peu tard pour réserver je n’ai pas pu trouver un hôtel dans les prix qui me convenaient…j’ai donc réserve LA …Bon ,une semaine…efforts financiers mais c’est « juste » 7 nuits pour cette année…

Et donc ….surprise!!! Hotel confortable et propre,rien à redire (heureusement vu le prix des chambres!!) mais le tiroir de la salle de bain ne se fermait pas (ce qui est fort genant vous en conviendrez pour vous laver)..et j’ai mis 5 jours pour qu’il soit réparé!!! Dans cette même salle de bain ,un trou d’où sortaient des fils électriques….

Un petit frigo et vu la température qu’il régnait, c’etait super!! Sauf que…je l’ai branché…et il n’a pas marché….Voyant ,au bout de 5 heures de mise en route qu’il était toujours aussi chaud qu’à l’arrivée…je le déplace légèrement pour aller voir si j’avais bien enfoncé la prise (ce que j’avais pourtant bien verifié  ad hoc mais…me connaissant .. et là…..les plombs sautent!!!

je me rhabille (c’était le soir assez tard…) ,je descends à la reception ,explique mon cas….en fait j’avais fait sauter l’étage!! Heureusement la réceptionniste a pu réparer sans attendre le lendemain….

Et  je ne vous parle pas des voitures sur le parking,les valises à roulettes de jour comme de nuit,les poubelles et le lavage incroyable des rues d’Annecy!! Ah ça!! c’est une ville propre!!! mais depuis 7h du mat’ quand on est en vacances….

 

A part ça..l’hôtel est très bien situé ,à 10 mns de la gare,10 mns du centre ville…Si vous voulez réserver, précisez que vous voulez une chambre sur l’arrière…..

 

Mis à part ce bémol,la ville comme la région sont à découvrir pour qui ne connait pas…

 

Et oui certains d’entre vous ont reconnu notre lieu de vacances :Annecy et son lac,ses montagnes ,sa vieille ville aux rues quasi moyennageuses ,grouillantes de monde,candidate aux Jeux Olymiques de 2018. . Comme je ne suis pas fute-fute,je n’ai pas fait attention à cet  évènements majeur (petit jeu de mot…Nul je sais mais je ne peux pas m’en empecher….)

 

de la région:La Fete du lac ,1h15 de feux d’artifice (moi qui adore cela!!) sur cette étendue d’eau….(Cette année ,le thème en était :la 150 ème année du rattachement de la Savoie à la France) et qui a eu lieu le 7 Août…jour de notre retour!!!!! Je me serais

 

Mais heureusement le site de la ville a eu la bonne idée de mettre quelques moments ..Régalez vous!

 

 

Petit hic:l’hôtel! M’y étant prise un peu tard pour réserver je n’ai pas pu trouver un hôtel dans les prix qui me convenaient…j’ai donc réserve LA …Bon ,une semaine…efforts financiers mais c’est « juste » 7 nuits pour cette année…

Et donc ….surprise!!! Hotel confortable et propre,rien à redire (heureusement vu le prix des chambres!!) mais le tiroir de la salle de bain ne se fermait pas (ce qui est fort genant vous en conviendrez pour vous laver)..et j’ai mis 5 jours pour qu’il soit réparé!!! Dans cette même salle de bain ,un trou d’où sortaient des fils électriques….

Un petit frigo et vu la température qu’il régnait, c’etait super!! Sauf que…je l’ai branché…et il n’a pas marché….Voyant ,au bout de 5 heures de mise en route qu’il était toujours aussi chaud qu’à l’arrivée…je le déplace légèrement pour aller voir si j’avais bien enfoncé la prise (ce que j’avais pourtant bien verifié  ad hoc mais…me connaissant .. et là…..les plombs sautent!!!

je me rhabille (c’était le soir assez tard…) ,je descends à la reception ,explique mon cas….en fait j’avais fait sauter l’étage!! Heureusement la réceptionniste a pu réparer sans attendre le lendemain….

Et  je ne vous parle pas des voitures sur le parking,les valises à roulettes de jour comme de nuit,les poubelles et le lavage incroyable des rues d’Annecy!! Ah ça!! c’est une ville propre!!! mais depuis 7h du mat’ quand on est en vacances….

 

A part ça..l’hôtel est très bien situé ,à 10 mns de la gare,10 mns du centre ville…Si vous voulez réserver, précisez que vous voulez une chambre sur l’arrière…..

 

Mis à part ce bémol,la ville comme la région sont à découvrir pour qui ne connait pas…

 

Hair est une comédie musicale, créée « off-Broadway » en 1967, jouée à Broadway à partir de 1968 pendant quatre ans sans interruption, puis à Londres. Elle est créée également à Paris au Théâtre de la Porte Saint-Martin le 30 mai 1969 .
Première comédie musicale américaine traduite en français, elle surprend le public par des scènes dénudées et provoque en décembre, une protestation de l’Armée du Salut venue dans la salle pour faire arrêter le spectacle.
Elle s’attaque à deux phénomenes de societe :le mouvement hippie et la guerre du Viet Nam (Wikipedia)

Julien Clerc a hésité avant d’accepter de tenir le rôle à cause justement de cette nudité puis ce fut Gérard Lenorman qui le remplaça

Mais c’est aussi un film musical de M.Forman sorti en 1979

l’histoire:
 Jeune et naïf, Claude Bukowski (John Savage : La Ligne rouge) arrive à New York pour se rendre au bureau de recrutement de l’armée. Mais en chemin il se retrouve au milieu d’un happening de hippies dans Central Park et tombe immédiatement amoureux de la belle Sheila (Beverly d’Angelo : Americain History X). Berger (Treat Williams), le leader pacifiste des hippies, décide de prendre Claude sous son aile et l’encourage à braver tous les obstacles pour qu’il déclare sa flamme à la jeune fille. Pour Claude, c’est le début d’une aventure qui le conduira de la prison à l’armée, en passant par le lac de Central Park. Mais Berger, dans un ultime effort pour empêcher Claude de participer à la guerre du Vietnam, provoquera sans le savoir un retournement de situation aux conséquences dramatiques. (et là on pleure….)

On a l’impression que l’histoire bégaie…Monsieur Busch vous devriez regarder ce film…(C’etait mon 1/4 d’heure politique….j’arrete…)

Trois airs fameux

[youtube width= »640″ height= »480″]http://youtu.be/EhbxI5eVnM4[/youtube]

Lui, moment incroyable du film

[youtube width= »640″ height= »480″]http://youtu.be/ivyuT_VY3_E[/youtube]

ou encore, celui ci, qui me broie les tripes à chaque fois que je le vois et l’entends

[youtube width= »640″ height= »480″]http://youtu.be/fhNrqc6yvTU[/youtube]

 

 

 


 

crisIls se nomment Marius, Boris, Ripoll, Rénier, Barboni ou M’Bossolo. Dans les tranchées où ils se terrent, dans les boyaux d’où ils s’élancent selon le flux et le reflux des assauts, ils partagent l’insoutenable fraternité de la guerre de 1914. Loin devant eux, un gazé agonise. Plus loin encore, retentit l’horrible cri de ce soldat fou qu’ils imaginent perdu entre les deux lignes du front,  » l’homme-cochon « . A l’arrière, Jules, le permissionnaire, s’éloigne vers la vie normale, mais les voix de ses compagnons d’armes le poursuivent avec acharnement. Elles s’élèvent comme un chant, comme un mémorial de douleur et de tragique solidarité.


C’est un petit livre de 182 pages …J’ai mis beaucoup de jours pour le terminer..oh non!! Pas par manque d’intérêt  mais trop d’émotions suscitées par le talent indéniable de L.Gaudé dont je vous avais pas parlé dans La porte des Enfers
Dans de courts chapitres nous suivont pas à pas des personnages différents qui se retrouvent au front dans les tranchées.Les phrases sèches ,incisives qui se succèdent malgré la différence des personnages donnent une forme incantatoire à ce livre.
Nous les voyons dans la boue,sous les déluges d’obus,solidaires les uns des autres,certains devenir fous .la peur au ventre qui les paralyse (le passage de la bataille ,baillonnette au fusil….),zombies parmi la relève qui ne comprend pas encore ce que sont ces hommes qu’ils voient passer mais qui eux ne les voient même pas,prisonniers de tout ce qu’ils viennent de vivre.Cette même relève qui très vite va rejoindre le rang de ces morts vivants.

(….La nuit tombe .il commence à faire froid.Les premiers ne tardent pas à apparaitre.Une grappe d’hommes épuisés qui marchent lentement.La tête basse.Sans parler.Ils trébuchent souvent car il sont  trop fatigués pour ne pas laisser trainer leurs bottes,Une poignée d’hommes .je les regarde passer.On dirait un peuple de boue.On voit à peine la couleur de leur uniforme.Juste de la boue sèchée ,partout.Sur le visage et sur les vêtements .Des barbes de 3 jours .Le regard vide.Je crois qu’ils ne nous ont pas vus.Aucun de nous à salué.Aucun de nous a même adressé un signe de la main ou du regard.Des ombres.Sales et courbées.Je les regarde et il me semble qu’ils suivent un corbillard .Le cortege fantôme avance péniblement.Ils marchent,lents et tristes ,derriere le corbillard invisible de leurs compagnons morts .Il n’y a pas de salut militaire qui tienne .La seule chose qu’il faudrait faire ,la seule chose qui aurait avoir un sens,serait de se signer à leur passage….)

et puis il y a le permissionnaire,heureux homme qui pour un temps ,petit temps ,va pouvoir tenter de reprendre la vraie vie….Mais le pourra t il vraiment? De toute manière il est condamné à revenir quelques jours plus tard….
Et quand il revient, toutes ces voix et ces clameurs qui résonnent dans sa tête, il tente de les exorciser à sa manière.Hommage suprême et désespéré à tous ses camarades, morts pour la plupart….

Ce n’est qu’un roman mais d’une puissance évocatrice puissante qui nous broye les tripes…Je n’ai pu m’empêcher de penser à mon arriere grand oncle qui a enterré 6 frères et cousins dont 2 de ses propres mains.Mon arrière grand père ,lui, a du mourir pratiquement dès le début.Sa femme n’a reçu qu’une seule lettre du Front …et jamais son corps n’a été retrouvé…
Quand la guerre a enfin pris fin ,mon arrière grand oncle a mis du temps avant de se réadapter à la vie normale .Puis il a servi de père à ma grand mere en se mariant avec sa belle soeur…Soutien de famille.Personne n’ a jamais eu à souffrir de cette décision ,ni ma grand mère qui avait 7 ans à la fin de la guerre ni ma mère ensuite et enfin moi…je me souviens qu’il allait me chercher tous les jours quand j’étais en vacances un » kroumir »…petit pain de seigle aux raisins…C’était mon « pépé ti loup «