Livre

Magnifique,extraordinaire!! A lire impérativement! Ce n’est pas si souvent que je vous parle en ces termes d’un livre! Mais comment faire autrement? Nous sommes là devant un roman qui aborde tellement de thèmes qui nous touchent,le tout dans  un style litteraire fluide,apparemment simple……

Nous sommes à Naples.Pippo se prépare un café avant d’aller trouver son assassin…..Son  assassin qui non seulement a tué un être humain mais du même coup aneanti un couple.

20 ans auparavant ,Pippo a 6 ans et il court dans une rue de Naples derrière son père qui est pressé,derrière son pere qui le houspille pour qu’il aille plus vite sinon il sera en retard….Il a embrassé sa mère, mais vite là aussi ,et il court …soudain une fusillade ……le père ,Matteo ,se jete sur son fils pour le protéger ….Le calme revient,les gens se relèvent,Matteo se relève…..mais pas Pippo….Une balle ,qui ne lui était pas destinée, l’a foudroyé à à peine 6 ans…

Non ce n’est pas de la Fantasy! C’est une histoire faite de douleurs ,de remords.Guiliana,la mère,la mamma,n’a qu’une obsesssion :que son mari fasse justice ou qu’il lui ramène son fils ,puisqu’il est incapable de retrouver l’assassin et de le punir…
Giuliana, progressivement,se détache de tout et part……

Mattéo erre dans les rues de Naples et fait la rencontre de 4 personnages, tous à la recherche de quelque chose dont un curé, Mazzerotti ,qui accueille en son église tous les perdus,Garibaldo qui fait des cafés en fonction de ce que l’on doit faire ou de son état d’esprit,Grace la prostituée et le « Professore », être un peu fou ……et c’est lui  qui  révèle à Mattéo  comment descendre « Là-bas ».Il existe une porte ….Elle s’ouvrira si la personne qui se présente devant elle est susceptible de venir grossir le rang des ombres….
Alors Matteo décide de la franchir cette porte ,guidé,aidé en cela par le curé.Les 3 autres attendront
…….
Et nous devenons des Orphée à la suite de ces hommes ou plutôt de cet homme ,Mattéo car rapidement Mazerotti décline,perd ses forces et meurt….et c’est son ombre qui fera traverser à ce père le « Fleuve des larmes », »le buisson sanglant  » pour parvenir à la marche des ombres qui gémissent,avalées par le gouffre de la Mort.Certaines de ces ombres brillent et c’est le signe que là haut,au soleil,des gens pensent encore à vous,ne vous laissent pas dans la solitude désespérante de la mort …

Matteo voit la lumière de son fils briller au milieu des ombres ….Alors il court,il s’arrache à ceux et celles qui voudraient le retenir car lui,c’est la Vie! Et enfin,enfin,le père et le fils se retrouvent…….Enfin ils peuvent être dans les bras l’un de l’autre ,se dire ce qui n’avait pas pu être dit ce jour là ,tout l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre.

Jusque là ,j’avais lu sans problème,envoutée par cet univers étrange et fascinant.Mais là………….Comment ne pas se mettre à la place de ce père et de cet enfant ???
Mattéo ,dans une énorme étreinte ,absorbe l’âme de son fils et prend le chemin du retour,du retour à la Vie……Il va lui ramener son Pippo à sa Giuliana!! Il a rempli sa promesse! Mais arrivé(s) à la Porte ,avec de plus en plus de difficultés ,il comprend………
Naples est alors secouée par un terrible tremblement de terre ,la Mort ne voulant pas être depossédée d’une âme ,ne voulant pas que la Vie soit plus forte qu’elle!

Je ne veux pas tout dévoiler mais si c’est un roman âpre,violent,désespéré,c’est aussi un roman de tendresse pour le genre humain,c’est aussi un roman d’espérance….
(Mais que les parents ne disent  plus  à leur enfant de se dépêcher….. )
C’est un livre dont on ne sort pas indemne ,il est de ceux qui vous marquent profondément

Un grand ,très grand ecrivain!!
Image Hosted by ImageShack.us
Et en plus il est plutot agreable à regarder……Non?

Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence.

 

 cameras-gif-004

 

Depuis le temps que j’en entendais parler!! Et que je voulais le voir!!! Pourquoi d’ailleurs? Pour céder aux sirènes du matraquage médiatique comme tout le monde?? Que non pas!! Depuis Batman Begins et surtout Dark night du même réalisateur j’attendais le nouveau, persuadée que ça ne pourrait qu’être bien.

Depuis Shutter Island ,Leonardo Di Caprio est pour moi un acteur majeur de sa génération.Depuis la Môme de M.Cotillard qui m’a bouleversée par son interprétation sublime d’E.Piaf,je ne pouvais que vouloir la découvrir autrement…

Savoir que le projet d‘Inception rôdait dans la tête de C Nolan  depuis 10 ans etait aussi un gage de réussite.Maintenant que sa notoriété était établie,ses acteurs trouvés C .Nolan pouvait se lancer…

 

 

Pourtant, pendant la 1ère demi heure environ (le film dure 2h 40) j’ai pataugé lamentablement …Je ne comprenais rien (et ce qui m’a rassurée sur mes neurones c’est que ceux de ma  fille étaient dans le même état …On se rassure comme on peut..).J’étais à 2 doigts de me laisser envahir par le découragement et la déception quand ô miracle tout s’est emboité!!! Comme les rêves qui s’emboitent les uns dans les autres… Et ensuite nous étions pris! Comme des lapins dans les feux d’une voiture! Nous étions obligés de suivre cette aventure haletante,aventure faite de rebondissements,d’action et de suspense…

 

Le film a pour personnage essentiel Dom Cobb (Leonardo Di Caprio) tout entier tourné vers une seule chose : revoir ses enfants,pouvoir avoir l’autorisation de retourner les voir et vivre avec.Depuis la mort de sa femme il est considéré comme le suspect numéro 1.

Pour pouvoir enfin réaliser son rêve…il doit implanter,à la demande d’un homme puissant, dans la tête d’un jeune magnat d’entreprise une idée qui devra lui sembler venir de lui même …Pour cela qu’une solution:fabriquer à cet homme un rêve et s’y glisser …l’Inception étant le fait d’implanter une idée dans le cerveau de quelqu’un,ce qui est évidemment très difficile et risqué,sachant qu’à tout moment il peut y avoir des défenses qui se mettent en place(ce qui est appelé des « projections ») et ils peuvent très bien se perdre entre rêve et réalité ..

La force de ce film est dans  le personnage de Dom Cobb,hanté par le décès de sa femme ,bourrelé de remords et dans l’incapacité à tourner la page,à faire son deuil…Cette « inception » sera t elle le moyen ultime de pouvoir le faire et ainsi retrouver ses enfants? La mission peut rater car ,même bien préparés,méthodiques à souhait, ils auront aussi à lutter contre un ennemi qui semble avoir un coup d’avance sur eux….Et seul Cobb pourrait dire qui c’est…

Je vous parais sans doute nébuleuse…c’est normal car vous êtes plongés dans un rêve,dans des rêves même ou plutôt dans un rêve si profond que vous allez être confrontés au subconscient d’un individu..

La mise en scène est fabuleuse,les images extraordinaires,c’est du spectacle à l’état pur! Vous en prenez plein les yeux et vous en redemandez! Tout est distorsion,effets spéciaux hallucinants,vous passez d’un niveau du rêve à un autre grâce à un jeu de miroir,à un escalier qui tourne en rond,à un ascenseur,à l’apesanteur..Vous ne vous posez même plus de questions sur la possibilité (ou l’impossibilité) de telle chose puisque vous êtes dans le postulat voulu par C.Nolan: dans un rêve tout est permis,tout semble normal…..

 

 

Avec cette capacité que doivent avoir les bons films :Susciter des réactions à la fin,déclencher des discussions…Qui ne s’est pas demandé un jour si ce que nous vivons est la réalité ou bien un rêve? Et est ce qu’il faut renoncer à ses rêves si le fait de vivre dedans ,sans réel contact avec la réalite rend plus heureux que la réalité elle même….De là à penser à la folie..Bref tout à chacun peut trouver matière à réflexion…

Petit bémol :Je suis un peu déçue par le rôle de M Cottillard qui, bien qu’essentiel,est quand même assez succinct.

Et puis…la fin…Très forte et qui donne au film encore plus de puissance (la toute dernière image est oppressante et en même temps géniale) mais qui nous ramène tout droit dans la réalité ….Mais maintenant que je connais la fin …comment en imaginer une autre??

Je ne peux que vous dire d’aller voir ce film déroutant,complexe mais prenant et magistralement mis en scène! Tous les rôles sont parfaits(la présence de M.Caine,petit clin d’œil aux Batman…) même si c’est celui de L.D Caprio qui porte tout sur ses épaules.

Je ne regarderai plus jamais une toupie du même oeil….

 

[youtube]http://youtu.be/PQvoKjade9k[/youtube]

 

 

 

 

EDIT Je ne sais pas pourquoi l’article est paru en newsletter…Je vous mets du coup, le lien de la critique chez Oncle Paul

mygale Pour une fois je ne vous mettrai pas la 4ème de couverture…Un peu trop explicite à mon goût même si elle ne révèle pas tout…

 

Ce qui m’a fait lire ce thriller c’est que j’ai lu que Pedro Almodovar allait en tirer un film avec A.Banderas dans le rôle titre.Dix ans que le réalisateur attendait pour pouvoir faire ce film,la difficulté étant de trouver un acteur crédible dans un rôle clé….Je ne peux pas vous en dire plus sans tout dévoiler …L’article m’avait suffisamment alléchée pour que je cherche ce polar avant d’aller me régaler au cinéma…Ce que je vous incite vivement à faire d’ailleurs!!

 

Alors? C’est tissé d’une main de maître. 152 pages avec des personnages qui se croisent et d’entrecroisent,le tout assaisonné des flash backs  de la pensée d’un  des personnages..

 

un couple Richard et Eve…Etranges dans leurs relations ..Relation maître/ esclave..pleine de haine…Pourquoi? Pourquoi le surnom de « Mygale » donné par Eve à Richard?

Pourquoi cette chanson « A man I love  » (Gershwin) jouée au piano par Eve met elle en rage Richard qui aussitôt punit la jeune femme?

[youtube]https://youtu.be/pTvLbpeFgFA[/youtube]

 

Qui est cette jeune fille que va voir tous les derniers dimanches de chaque mois à l’hôpital psychiatrique ce couple si particulier?

Et quand cette même jeune fille fait des crises d’auto mutilation pourquoi  Richard entre t il dans des colères terribles et inflige t il des punitions extraordinairement humiliantes à Eve qui accepte sans broncher….?

 

2  jeunes hommes d’une vingtaine d’années, Alex et Vincent,petits truands à qui les braquages,les vols et autres voies de faits ne font pas peur…

Vincent, un jour, disparaît sans laisser de trace..Porté disparu….

Alex ,le rustique,continue et se retrouve à braquer une banque ,tue un policier et doit fuir en se cachant de tous ,le visage placardé partout car il ne fait pas bon de tuer un policier!!

 

Progression de l’intrigue au style fluide,simple en apparence…..Mais ce qui est fascinant c’est de voir les destinées de chacun si étroitement mêlées,tissées comme par une araignée ,qui évoluent pour devenir plus que bizarres (évidemment la relation Richard /Eve surtout,dérangeante,malsaine même si on comprend peu à peu … Les protagonistes pris à leur propre piège..Docteur Freud,vous voilà!! Même si ce n’est pas lui qui a révélé ce désordre mental… ) et les pièces du puzzle qui s’assemblent doucement pour finir en point d’orgue!!

 

Frustrée ,je suis frustrée car je dois vous sembler nébuleuse mais si j’avance plus dans l’histoire il n’y aura plus de plaisir pour vous, amateurs de polars bien ficelés et aux obscures arcanes psychologiques..Je n’ai donc qu’un conseil:Lisez ce petit livre ,vous ne serez pas déçus.

Et j’espère que le film sortira car j’ai hâte d’en voir la réalisation….

  L’ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l’image de certains souvenirs , à l’image de certains regrets. L’Ancolie, c’est aussi le nom d’un chalet perdu en pleine montagne. C’est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu’il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide. Jusqu’au jour où la mort frappe tout près de lui, l’obligeant à sortir de sa tanière. Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu’il s’agit d’un meurtre, que ce n’est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer. Alors, aidé par Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec laquelle il a noué une étrange relation, il se lance dans une quête de vérité. Une quête qui va le conduire sur d’effroyables sentiers, le confronter à ses propres démons. Une quête qui va déterrer un à un des secrets profondément enfouis au coeur de cette paisible vallée, et qui auraient dû le rester à jamais. Car si le mensonge blesse, la vérité peut être fatale…

 

4703239645_e4d3f585dd.jpg

 

Après avoir lu de cette auteure Terminus Elicius et Les morsures de l’ombre et adoré ces thrillers je me suis installée confortablement pour savourer Jusqu’à ce que la mort nous unisse .Déjà le titre me plaisait bien et la 4ème de couverture était alléchante.Peut être moins noire que les romans précédents mais souffler un peu fait aussi du bien.

Las! Trois fois hélas! Je n’ai pas soufflé, je me suis essoufflée!!

Partant du principe que cette auteure avait écrit des polars remarquables je me suis accrochée  et  j’ai terminé….La mort dans l’âme! Elle ne m’a pas,elle, unie à K. Giebel!

 

L’histoire? Un guide de montagne ,Vincent,est hanté par le départ aussi  soudain qu’incompréhensible de sa femme avec un autre homme il y a 5 ans.Depuis il cherche à se venger et collectionne les aventures sans lendemain.Renfermé sur lui même,misogyne, il ne vit que pour la montagne et n’est pas très sympathique comme monsieur….

Servane,jeune recrue de la gendarmerie ,arrive dans le village avec ,elle aussi,un passé qu’elle ne tient pas à rendre public.

Ces deux êtres se rencontrent et entre eux se forme une amitié qui sera renforcée lorsque le meilleur ami ,copain d’enfance,de Vincent est retrouvé mort en montagne…Vincent ne croit pas un instant à la thèse de l’accident ni même du suicide et décide de mener son enquête aidé en cela par Servane …

Bon, c’est un peu du rabaché comme trame mais tout dépend de la manière dont c’est traité.

et là,ça se gâte…J’ai vraiment cru me retrouver lisant du Frison Roche..Non que je conteste le talent de cet écrivain,loin de là ! mais l’ambiance ,l’entraide entre les guides et les montagnards ,les descriptions de la montagne etc….rien n’est neuf.

La  petite différence c’est évidemment l’aspect policier et là….pas grand suspense (sauf pour le gentil qui en fait était un des méchants) et l’histoire d’amitié qui se transforme en amour…..Depuis que j’ai connu le « secret »  de Servane,je me suis dit:pourvu que Karine Giebel ne nous fasse pas le coup de les faire tomber amoureux! Et ben si!!!

D’accord le roman n’a pas de happy end mais quand même….

 

Alors ,pour résumer:Déception totale,style quelconque,roman à l’eau de rose….On passe…..

 

 

Pour mettre dans mon couloir  à tendance « ethnique »je me suis acheté il y a quelques temps déjà un batik .

 

batik-mongolie.jpg

D’oû vient le batik ?
Le batik existe depuis plus de 2 siècles. Fabriqué selon des techniques traditionnelles précises, ce tissu a traversé les âges et les cultures sans subir de modification aucune. Le batik viendrait des archipels Malaises. Présent sur tous les continents, il se décline en plusieurs tissus et motifs. En Asie, il se porte en soie pour la Chine et le Japon et en coton pour l’Inde. L’Indonésie, et plus précisément l’île de Java, reste au sommet de l’art batik – le batik originel et traditionnel est une forme d’art de la famille Royale Javanaise.

Qu’est ce que le batik ?
Batik vient de l’indonésien « titik » qui signifie point. Le Batik est l’art de décorer un tissu par des dessins géométriques ou pas, offrant ainsi un large choix de motifs y compris fleurs et animaux. Différentes techniques permettent de varier les effets souhaités sur le tissu qui est teint – et non peint, à la différence de la peinture sur soie- après avoir été induit de cire.

Pour leur capacité d’absorption, le coton et la soie restent les tissus les plus communément utilisés. Le tissu va ainsi subir plusieurs opérations et sera successivement soumis à l’entassement, le sablage, le balayage, la technique de la couture (ou Shibori) ou le pochoir. Selon la taille, le nombre de couleurs à appliquer et les motifs, la fabrication d’un batik peut prendre d’une semaine à plusieurs mois. 
Si vous voulez en savoir plus rendez vous sur ce site

Celui que je me suis acheté vient de Mongolie

La flamme à trois branches symbolise  le renouveau, la famille, la vie passée,présente et future .

Cette flamme est représentée sur le drapeau Mongol  :le « Soyombo« soyombo-drapeau-mongol.pngmais là, la flamme à 3 pointes représente la prospérité de la nation présente, passée et future.Le feu, symbole de la continuité de la famille et du clan signifie ici : » Que le peuple mongol vive et soit prospère à jamais« 

 

L’idéogramme Soyombo : En 1686, le chef bouddhiste de Mongolie  » Undur Gegeen Zanabazar « , créa un alphabet constitué de 90 symboles graphiques formant l’idéogramme  » Soyombo « , dit aussi mandchoue. Les idéogrammes s’écrivirent de gauche à droite, de même que les écritures tibétaine et indienne. Ayant une calligraphie très sophistiquée et compliquée, l’alphabet ne fut pas utilisé partout. Très peu de livres et documents écrits en Soyombo existent de nos jours.Mais par sa beauté symétrique, le Soyombo fut utilisé souvent pour la décoration des monastères. Le premier idéogramme est aussi devenu le symbole de l’Etat mongol : imprimé de couleur or, il se trouve sur tous les documents officiels mongols.

Je vais vous parler du culte de l’Ovoo car je pense qu’il est en relation avec mon batik et puis même si ce n’est pas ça ,découvrir une autre civilisation ,j’aime et donc je vous fais partager. 

Le culte de l’Ovoo en Mongolie.

L’ovoo est un monument traditionnel associé à l’origine au culte des Montagnes et du ciel. Il prend le plus souvent la forme d’un tas de pierres, et se trouve typiquement au sommet des collines et des montagnes, ou de tout autre endroit sur élevé. Dans les régions où l’on trouve peu de pierres, l’Ovoo peut être constuit à partir de sable, de terre ou encore de branches d’arbres.

3975348587_c56b00e02d.jpg

Bien que de nombreux ovoos soient simplement édifiés comme des bornes au col des montagnes, la plupart sont considérés comme étant des monuments sacrés.

Un Mongol ne doit jamais passer devant un ovoo sacré sans s’arrêter. Il doit descendre de son cheval, faire une offrande à l’Ovoo (Soit placer de l’argent sur l’ovoo,soit l’asperger de Vodka ou de produits laitiers, soit couper quelques crins de la queue de son cheval et les attacher à l’ovoo). Il doit également y ajouter une pierre.

 

L’ovoos joue un rôle important dans les cérémonies du sacrifice. Généralement le culte de l’Ovoo se déroule à la fin de l’été. Au moment de la vénération, trois branches sont placées sur l’ovoo et des drapeaux, confectionnés à base de tissus ou de papiers et recouverts de textes religieux, sont noués à celles-ci.

 

3048441078_b293d368d9.jpg

Sur ou à proximité de l’ovoo, les fidèles brûlent de la genièvre en guise d’encens sur une rangée de 3 pierres menant à chacun des quatre côtés de l’édifice.

A proximité ou sur le sommet de l’ovoo, on allume un feu, et les fidèles font alors leurs offrandes de viande, produits laitiers, vodka ou airag. Ensuite un chaman exécutera une danse ou bien des lamas feront une lecture, les fidèles s’asseyant au nord-ouest de l’ovoo (de nos jours, l’implication croissante des moines dans la bénédiction des ovoos a fait fortement diminué la participation des chamanes dans ce rituel).

Une fois la cérémonie terminée, les fidèles se partageront la viande restante ainsi que les produits laitiers, laissant sa part à l’ovoo. Le festival de Naadaml ,occasion de concours d’équitation, de lutte ou de tir à l’arc, permet une immersion en ce monde ancien, dans lequel le bouddhisme a su s’accommoder de la persistance des anciennes croyances chamaniques…a longtemps été associé à une cérémonie de vénération de l’ovoo.

 

Pour mettre dans mon couloir  à tendance « ethnique »je me suis acheté il y a quelques temps déjà un batik .

 

batik-mongolie.jpg

D’oû vient le batik ?
Le batik existe depuis plus de 2 siècles. Fabriqué selon des techniques traditionnelles précises, ce tissu a traversé les âges et les cultures sans subir de modification aucune. Le batik viendrait des archipels Malaises. Présent sur tous les continents, il se décline en plusieurs tissus et motifs. En Asie, il se porte en soie pour la Chine et le Japon et en coton pour l’Inde. L’Indonésie, et plus précisément l’île de Java, reste au sommet de l’art batik – le batik originel et traditionnel est une forme d’art de la famille Royale Javanaise.

Qu’est ce que le batik ?
Batik vient de l’indonésien « titik » qui signifie point. Le Batik est l’art de décorer un tissu par des dessins géométriques ou pas, offrant ainsi un large choix de motifs y compris fleurs et animaux. Différentes techniques permettent de varier les effets souhaités sur le tissu qui est teint – et non peint, à la différence de la peinture sur soie- après avoir été induit de cire.

Pour leur capacité d’absorption, le coton et la soie restent les tissus les plus communément utilisés. Le tissu va ainsi subir plusieurs opérations et sera successivement soumis à l’entassement, le sablage, le balayage, la technique de la couture (ou Shibori) ou le pochoir. Selon la taille, le nombre de couleurs à appliquer et les motifs, la fabrication d’un batik peut prendre d’une semaine à plusieurs mois. 
Si vous voulez en savoir plus rendez vous sur ce site

Celui que je me suis acheté vient de Mongolie

La flamme à trois branches symbolise  le renouveau, la famille, la vie passée,présente et future .

Cette flamme est représentée sur le drapeau Mongol  :le « Soyombo« soyombo-drapeau-mongol.pngmais là, la flamme à 3 pointes représente la prospérité de la nation présente, passée et future.Le feu, symbole de la continuité de la famille et du clan signifie ici : » Que le peuple mongol vive et soit prospère à jamais« 

 

L’idéogramme Soyombo : En 1686, le chef bouddhiste de Mongolie  » Undur Gegeen Zanabazar « , créa un alphabet constitué de 90 symboles graphiques formant l’idéogramme  » Soyombo « , dit aussi mandchoue. Les idéogrammes s’écrivirent de gauche à droite, de même que les écritures tibétaine et indienne. Ayant une calligraphie très sophistiquée et compliquée, l’alphabet ne fut pas utilisé partout. Très peu de livres et documents écrits en Soyombo existent de nos jours.Mais par sa beauté symétrique, le Soyombo fut utilisé souvent pour la décoration des monastères. Le premier idéogramme est aussi devenu le symbole de l’Etat mongol : imprimé de couleur or, il se trouve sur tous les documents officiels mongols.

Je vais vous parler du culte de l’Ovoo car je pense qu’il est en relation avec mon batik et puis même si ce n’est pas ça ,découvrir une autre civilisation ,j’aime et donc je vous fais partager. 

Le culte de l’Ovoo en Mongolie.

L’ovoo est un monument traditionnel associé à l’origine au culte des Montagnes et du ciel. Il prend le plus souvent la forme d’un tas de pierres, et se trouve typiquement au sommet des collines et des montagnes, ou de tout autre endroit sur élevé. Dans les régions où l’on trouve peu de pierres, l’Ovoo peut être constuit à partir de sable, de terre ou encore de branches d’arbres.

3975348587_c56b00e02d.jpg

Bien que de nombreux ovoos soient simplement édifiés comme des bornes au col des montagnes, la plupart sont considérés comme étant des monuments sacrés.

Un Mongol ne doit jamais passer devant un ovoo sacré sans s’arrêter. Il doit descendre de son cheval, faire une offrande à l’Ovoo (Soit placer de l’argent sur l’ovoo,soit l’asperger de Vodka ou de produits laitiers, soit couper quelques crins de la queue de son cheval et les attacher à l’ovoo). Il doit également y ajouter une pierre.

 

L’ovoos joue un rôle important dans les cérémonies du sacrifice. Généralement le culte de l’Ovoo se déroule à la fin de l’été. Au moment de la vénération, trois branches sont placées sur l’ovoo et des drapeaux, confectionnés à base de tissus ou de papiers et recouverts de textes religieux, sont noués à celles-ci.

 

3048441078_b293d368d9.jpg

Sur ou à proximité de l’ovoo, les fidèles brûlent de la genièvre en guise d’encens sur une rangée de 3 pierres menant à chacun des quatre côtés de l’édifice.

A proximité ou sur le sommet de l’ovoo, on allume un feu, et les fidèles font alors leurs offrandes de viande, produits laitiers, vodka ou airag. Ensuite un chaman exécutera une danse ou bien des lamas feront une lecture, les fidèles s’asseyant au nord-ouest de l’ovoo (de nos jours, l’implication croissante des moines dans la bénédiction des ovoos a fait fortement diminué la participation des chamanes dans ce rituel).

Une fois la cérémonie terminée, les fidèles se partageront la viande restante ainsi que les produits laitiers, laissant sa part à l’ovoo. Le festival de Naadaml ,occasion de concours d’équitation, de lutte ou de tir à l’arc, permet une immersion en ce monde ancien, dans lequel le bouddhisme a su s’accommoder de la persistance des anciennes croyances chamaniques…a longtemps été associé à une cérémonie de vénération de l’ovoo.

 

378771961_7f312311aa.jpg

 

 

L’église Saint-Pierre de Montmartre,consacrée le 21 avril 1147 , est la moins connue des trois églises de Montmartre. En revanche, c’est elle qui est historiquement la plus significative : selon la tradition catholique, l’église se situe là où fut fondée la Compagnie de Jesus .En même temps Abbaye bénédictines de moniales venues de Reims du monastère Saint Pierre(d’où  son nom) elle peut revendiquer d’être la plus ancienne paroisse de Paris, bien qu’à l’époque Montmartre soit loin de la capitale, et devra attendre 1860 pour être incorporée au 18ème arrondissement par Haussmann.

Remontant à une fondation de saint Denis au IIIe siècle, elle tombe en décrépitude au moment de la Revolution et se voit surmontée d’une tour pour le service du semaphore  de Chappe.

L’église abrite le tombeau d’Adele de Savoie, reine de France.

On visite??? Pendant ce temps là imaginez une repetition de concert avec une mezzo soprane et une soprane accompagnees par l’orgue….L’accoustique est fabuleuse ,ce qui ne gate rien

Les 2 portes

                 

 

 

 l’interieur

 

 

 

 

 

 

 

Les vitraux

 

      

 

  

 

 

  

Ca vous a plu?

Qu’est ce que la « pierre à savon« ? C’est une roche appelée « steatite« 

 

blanche ou verte ,parfois crême ,noire (perso je le trouve magnifique ce chat!) ou

 

rouge     plus dure que le calcaire mais cependant tres tendre et qui permet de magnifiques sculptures.Les Chinois s’en servent pour réaliser des sceaux dont on peut voir quelques exemples au Musee Guimet.

 

 

Cette pierre à plusieurs surnoms en dehors de « pierre à savon »:pierre à talc,(elle est composee de silicate de magnesium ,d’où provient le talc),pierre ollaire.(ce mot vient du latin « olla:marmite »)

 

En effet cette pierre a d’incroyables proprietes thermiques. Dans les pays nordiques, la pierre était chauffée et placée sous le lit.Dans certains endroits les cadres de fenêtres étaient faits en stéatite : Le soleil les rechauffait et la chaleur se diffusait ensuite dans la piece.On l’utilise aussi

 

pour la fabrication de casseroles,fourneau ou poeles .

Mais pourquoi est ce que je vous parle de la pierre à savon? parce que grâce à sa tendreté elle est aisée à sculpter…vous commencez à entrevoir où je veux en venir???

 

 

3395939793_541329708b.jpg

photo flickr

 

Nous partons aussi au Vietnam avec cette superbe sculpture d’un musicien

 Image Hosted by ImageShack.us